Marche en l’honneur des huit disparus du samedi 15 juillet : Mbour réclame justice

Marche en l'honneur

0

 

Comme un seul homme, Mbour a marché pour rendre hommage à  ses fils tombés samedi dernier au stade Demba Diop. La ville de Demba Diop a pardonné, mais réclame justice pour ses héros.

Tous vêtus de noir, les Mbourois sont sortis massivement pour participer à  la grande procession qui se voulait le dernier hommage à  huit supporters du Stade de Mbour morts samedi 15 juillet au stade Demba Diop de Dakar.
La procession est partie du stade municipal vers 17 heures pour s’immobiliser quelques minutes après au Stade Caroline Faye. Un podium est dressé juste devant la grande porte du temple sportif. à quelques encablures sont immaculés les noms des « martyrs ». Sur des pancartes tenues par des marcheurs, aussi bien la fédération sénégalaise de football que la Ligue professionnelle sont brocardées. Ces deux structures qui dirigent le foot sénégalais sont invitées à  prendre leurs responsabilités. L’État du Sénégal itou. C’est dans cette ambiance que le président du Stade de Mbour s’est emparé du micro pour lire son discours même si chaque mot est tiré du cœur. « Certes, nous vous éprouverons par la peur, la faim, la privation, la perte en vies humaines et en récoltes. Mais annonce la bonne nouvelle aux dignes endurants qui, lorsqu’un malheur les atteint disent certes nous sommes à  Allah et c’est à  Lui que nous retournerons », rappelle Saliou Samb qui cite ainsi les versets 155 et 156 de Baqarah. Le ton est donné. Mbour a été profondément blessée mais semble tout mettre dans le compte de la volonté divine. « Mieux encore. Nous tirons fierté même de nos détresses, car nous savons que la détresse produit la persévérance, la persévérance conduit   la victoire dans l’épreuve, et la victoire dans l’épreuve nourrit l’espérance », enchaîne t il avec les Evangiles en leur Livre 5, aux versets 3 et 4. « Je le sais, je le vois, je le vis avec vous, je l’entends, cela ronronne encore dans nos oreilles et hante notre esprit (…) Mbour est blessée dans sa chair. Mbour pleure ses morts mais Mbour reste digne », slalome le président du Stade de Mbour qui a salué la capacité de résilience des Mbourois.
Cependant pour Saliou Samb, « cette dignité est à  lire comme un calme mais très sérieux appel à  la justice, au respect de la mémoire de nos victimes, au recueillement face à  un drame que nous n’oublierons jamais même si je suis sur de votre capacité de pardon et de dépassement », nuance t il. Le mot est lâché. Mbour pardonne mais n’oublie pas. Mbour pardonne mais réclame justice. Car pour Saliou Samb, « la justice et la vérité constituent le socle sur lequel il faudra encore bâtir et consolider la nécessaire réconciliation, la nécessaire cohabitation, surtout la nécessaire réhabilitation dans ses droits d’une ville dont la victoire a été confisquée par ceux qui ont voulu lui infliger une triste défaite à  l’esprit et à  l’âme même du sport ».
« Mon fils aurait pu être président de la République du Sénégal »
Moins indulgent que le président du stade de Mbour, le responsable des supporters du même club râle. Alassane Ndiaye est dans tous ses états. « Nous en avons marre de prendre sur nous. Nous n’avons que faire de l’arrestation de Bara Fall (jeune ouakamois arrêté pour avoir approuvé sur Facebook la mort des huit mbourois). Nous réclamons la tête de ceux qui dirigent le foot sénégalais », charge le supporter en chef du stade Mbour très applaudi par la foule.
Père d’une victime, Jean Pierre Gomis qui est venu d’Espagne ne cache pas sa désolation. « Ils m’ont enlevé un enfant qui aurait pu être le président de la République du Sénégal », regrette ce père meurtri. Lui veut que justice se fasse. « Je vais vous accompagner dans toutes vos démarches pour que justice soit rendu », a t il adressé à  Saliou Samb. Ce dernier a fait savoir un peu plutôt qu’une plainte a été déposée. « Après ces événements, nous allons rassembler toutes les familles en un collectif pour porter plainte », a t il renseigné.
Mais la participation du comité Allez Casa à  cette procession a été remarquable et remarquée. Dans leurs tenues aux couleurs du club casaçais, ces supporters aimés et appréciés de tous étaient aux cotés des Mbourois pour partager leur peine. Leur président Malamine Tamba donne   leur présence à  Mbour ce cachet. Une belle image qui devrait être cultivée dans le sport sénégalais pour que l’hécatombe du 15 juillet ne se reproduise plus.
Avec : Dakaractu

Laisser un commentaire