Mansour Sy, Ministre du travail, sur le projet LPSD : « Il s’agira de mettre les acteurs du secteur dans de bonnes conditions de travail afin de…»

Mansour Sy, Ministre du travail, sur le projet LPSD

Un atelier de validation nationale de la lettre de politique de développement du secteur du travail et de la protection sociale a été tenue ce matin à Dakar. Il consiste à relever les forces, des faiblesses dudit secteur afin d’améliorer les conditions des agents. Mais elle contient, aussi, des programmes d’actions prioritaires avec des impacts mesurables sur les populations et le développement du pays. Les travaux ont été lancés par le ministre du travail, Mansour Sy.

Après l’élaboration de la lettre de Politique sectorielle dans le domaine du travail et de la sécurité sociale, le ministère du travail entame la seconde phase qui consiste à procéder à la validation nationale de ce document d’orientation stratégique couvrant la période 2017-2022.

Selon le Secrétaire Général du ministère du travail Abdoulaye Gueye, « cette étape de validation nationale permettra au département d’avoir la facilité dans la mise en œuvre de sa mission pour une croissance durable et inclusive avec l’ensemble des acteurs du ministère ».  « Ainsi, poursuit-il, ce document stratégique diagnostique les forces et faiblesses et définit les grandes orientations ainsi que les programmes d’actions prioritaires, en tenant compte des conditions de travail des agents après une étude minutieuse. »

« Ce qui incite, selon le ministre Mansour Sy,  un changement de comportement et certaines habitudes. On doit toujours harmoniser nos actions avec les moyens de les réaliser dans un délai imparti pour aboutir à un bon résultat. Tout ceci entre dans le cadre de l’amélioration de la qualité des dépenses publiques. Alors, il s’agira également de mettre les agents et acteurs de ce secteur dans de bonnes conditions de travail. Ce qui peut améliorer le développement du ministère du travail.»

« D’ailleurs, constate Mansour Sy, d’importants progrès sont notés dans ce sens pour la satisfaction des préoccupations du monde du travail et dans le domaine de la protection sociale. Comme la réalisation d’un institut de l’Assurance Maladie Obligatoire, de la couverture sociale des travailleurs de l’économie informelle la sécurité, la santé, etc. »

« D’où la nécessité, à en croire le Secrétaire général du ministère du travail, dans cette rencontre de partager, de valider, ce projet de lettre politique sectorielle de développement du secteur du travail et de la protection sociale.»

 

Laisser un commentaire