Maladie “mystérieuse” de Thiaroye Sur Mer: Le gouverneur de Dakar annonce les premières mesures prises par l’Etat

Maladie mystérieuse des pêcheurs, le ministère de la santé reste mobilisé pour faire face

Le gouvernement sénégalais a organisé une rencontre d’urgence, hier soir pour faire le point sur la riposte apportée pour endiguer ce mal. Lors de cette réunion d’urgence, le gouverneur de Dakar, Al Hassan Sall, s’est voulu très satisfait des moyens apportés par l’Etat. A défaut de donner un diagnostic précis de pour comprendre ces infections et commencer à soigner les pêcheurs de Thiaroye, comme de nombreux autres coins du Sénégal, l’Etat a préféré caser les malades. Pour éviter de possibles contagions.

Au cours de cette réunion d’urgence, M. Al Hassan Sall, le gouverneur de Dakar, a tenu à faire un rappel très pointilleux du nombre de pêcheurs infectés. A l’en croire, “c‘est finalement  plus 700 personnes qui se sont fait connaitre, à travers le pays.” Et si certains pêcheurs infectés sont hospitalisés au centre hospitalier de Mbao, dont “145 sont hébergés momentanément au niveau de la maison de la Femme de Thiaroye, les autres sont à domicile ou bien ils ne se sont pas présentés. Mais ont été signalés au service de santé.” Toutefois, le gouverneur de Dakar a tenu à faire savoir que “tous ceux qui ont été vus par les services de santé ont été, totalement, pris en charge; du point de vue santé et restauration.”

Alors que la psychose commence à gagner tout le pays et que les populations commencent à recommander la non consommation de poissons et se demandent ce que fait l’Etat face à ce danger public imminent, le gouverneur a fait savoir que “des tests médicaux ont été faits et les résultats sont rassurants.” Puisque aucune personne n’a été porteuse des virus de la Covid-19. Aussi, le représentant de l’exécutif a fait savoir que “un renforcement de l’équipe médicale a été faite avec la présence des médecins chefs de Guédiawaye, de Keur Massar et des dermatologues en provenance de Dakar.” Se félicitant du travail déjà effectué par les services déconcentrés de l’Etat, Al Hassan Sall a annoncé que “la direction de l’action sociale a fait des gestes à l’endroit des patients, en mettant à leur disposition des produits alimentaires. Et d’autres types de produits.”

Alors que les premières informations avaient simplement laissé entendre que des personnes porteuses de honteux boutons avaient été mises en isolement, au stade Galandou Diouf de Rufisque, le gouverneur a fait savoir que nombreux sites de recasement ont été mis en place. Ainsi, à Rufisque, “les 170 cas enregistré ont été répartis entre les districts sanitaires de Rufisque -qui a hérité de 120 patients- et celui de Diamniadio 50 patients.” Faisant la genèse de cette mystérieuse maladie, le gouverneur a fait savoir que “les localités d’origine de ces patients sont Rufisque, Diamniadio, Yène, Toubab Dialaw et Bargny. Le même dispositif que celui de Thiaroye a été reconduit, en les logeant au niveau du stade Galandou Diouf.” Ici ce sont deux médecins, deux infirmiers qui ont été réquisitionnés pour veiller sur ce beau monde.

Laisser un commentaire