Maitre El’hadji Diouf: « Ousmane Tanor Dieng est le traitre qui veut tuer ses adversaires et détruire le PS »

Maitre El'hadji Diouf: "Ousmane Tanor Dieng

Me Elhadji Diouf

Me El’hadji Diouf est en guerre contre « les journalistes malaïka et menteurs » et « les politiciens traitres et vendus ». Dans sa bataille de l’opinion, l’avocat du maire de Dakar, Khalifa Sall, incarcéré dans l’affaire dite de la caisse d’avance, a déclaré que Ousmane Tanor Dieng est un traitre qui est chargé de détruire le Parti socialiste et qui veut liquider ses adversaires au sein du PS.

L’avocat Me Elhadji Diouf a fait face à la presse, hier vendredi. 24 heures après la confrontation de son client avec ses principaux accusateurs, il a jugé utile de faire quelques précisions à l’endroit des journalistes « malaïka et diables » qui se croient dotés de pouvoirs leur permettant d’être partout. S’offusquant du « traitement partisan de certains journalistes qui chercheraient à enfoncer Khalifa Sall », Me Elhadji Diouf s’est permis de leur conseiller de « craindre Dieu et d’arrêter d’écrire des mensonges sur Khalifa Sall. »

Comme les journalistes, Me El’hadji Diouf a jeté des pavées dans le jardin du pachyderme du PS, Ousmane Tanor Dieng, comme il a levé un coin de voile sur la caisse très noire du président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse. Faisant dans le déballage, Me Elhadji Diouf a déclaré que « Moustapha Niasse comme Ousmane Tanor Dieng reçoivent, chaque mois, 50 millions de F.CFA. Ils ne rendent aucun compte de ces sommes. Ils n’aident personne avec cet argent, jamais, je n’ai vu personne faire la queue devant leurs bureaux pour leur demander quoi que ce soit. Ils sont entourés par des gendarmes et bunkérisés. Et je voudrais savoir pourquoi on ne leur demanderait pas des comptes à ces gens là? » s’est offusqué l’avocat qui n’a pas manqué de préciser que des « nécessiteux sont vus, tous les jours, faire la queue devant les bureaux de la mairie. »

Dépité par le lynchage médiatique dont serait victime son client, Me Elhadji Diouf a déclaré que « ceux qui mentent sur Khalifa Sall iront directement en enfer« . Et il voudrait, désormais, que les journalistes écrivent que « Khalifa Sall est blanc comme neige comme l’est Bamba Fall », un autre de ses clients et partisan de Khalifa Sall, incarcéré à Reubeuss pour une sombre affaire de violences politiques. Pour Me Elhadji Diouf, Khalifa Sall n’est pas « un prisonnier politique de Macky Sall », comme il l’avait pourtant soutenu dans un passé récent; accusation portée par l’ensembles des caciques de l’opposition.  Mais, il désormais soutenu que « Khalifa Sall un otage de Ousmane Tanor Dieng. »

« Décidément il est fort, promu président Haut Conseil Territorial, l’homme semble, non seulement, intouchable; mais puissant jusqu’à faire envoyer en prison tous ceux qui contestent ses choix diaboliques, de trahison et d’assasinat du parti socialiste. C’est ça la vérité, il est l’alter ego du président de l’Assemblée nationale avec les mêmes fonctions. »  A eux deux, Me Elhadji Diouf a annoncé que Ousmane Tanor Dieng et Moustapha Niasse reçoivent 100 millions de nos Francs, par mois.

« Et pourtant jamais je n’ai vu Moustapha Niasse aider une seule personne tandis que Khalifa Sall a passé tout son temps à régler les problèmes de Abdou Mbow, de Benoît Sambou, de Moustapha Diakhaté et d’autres dignitaires de l’APR. Ces gens-là ne sont même pas dignes avec cet espèce de maire du Saloum – allusion faite Abdoulaye Wilane (NDLR). » Se disant déçu de l’acharnement médiatique dont serait victime son client, Me Elhadji Diouf a déclaré que « Khalifa Sall, Bamba Fall et Barthélémy Diaz sortiront vainqueurs de cette épreuve. »

Laisser un commentaire