Magal 2020: Touba a défié le Covid 19 pour célébrer Cheikh Ahmadou Bamba

Magal 2020: Touba a défié

Ce mardi 6 Octobre 2020, jour du grand Magal de Touba, est à inscrire dans le marbre du mouridisme. Fêté dans un contexte de crise sanitaire mondiale, le Magal, cette année, a été l’occasion pour les disciples de renouveler une fois de plus le pacte sacré qui les lie au fondateur de Touba.

Et l’expression de ce pacte s’est fait au détriment des mesures barrières édictées pourtant par les autorités sanitaires, politiques et même religieuses. Et ces mesures que sont le port du masque, le lavage des mains et le respect de la distanciation sociale ont été les parents pauvres de ce Magal 2020. Bon nombre d’usagers, qui étaient à bord de charrettes, n’ont jamais respecté les mesures. Alors que les mesures barrières étaient bien respectées dans les parages de la grande mosquées, un afflux de fidèles a été aperçu dans toutes les ruelles et rues de la cité religieuse.
 Cependant, ce Magal a été historique pour deux raisons. D’abord dans le cadre de sa tenue pendant cette crise sanitaire. Mais surtout par l’absence de Sokhna Aïda Diallo Thioune, la veuve du défunt guide des Thiantacounes Cheikh Béthio Thioune. Pour rappel, depuis la disparition de son mari, elle fait l’objet de mesures discriminatoires de la part de la hiérarchie mouride. Cette année, elle a été interdite d’aller fêter le Magal dans son fief à Ngabou. Cette décision a fait naître une colère noire des populations de cette localité à l’encontre des détracteurs de Sokhna Aida Diallo qui est considérée comme “une femme généreuse“, par les habitants de la localité.

Laisser un commentaire