Lettre ouverte :  » Monsieur le Président, avez-vous été bien informé ? « 

Lettre ouverte : " Monsieur le Président, avez-vous été bien informé ? "

Le préfet de Dakar passe à la vitesse supérieure. A la suite d’une sommation interpellative, Alioune Badara Samb a pris la décision de déloger les habitants des immeubles des anciennes Lionnes du basket-ball sis aux Maristes, lundi prochain.

Toutefois, l’autorité avait fait une descente sur les lieux pour informer les occupants de cette mesure. Mais, le collectif a refusé de se plier à la décision préfectorale. Et, pour protester contre la démolition de leurs immeubles, les propriétaires envisagent de tenir un point de point ce samedi en présence de leurs avocats. Ils soutiennent que s’ils doivent partir, ce sera sur des « bases claires ». L’un d’eux, Mouhamed Diagne, propriétaire d’un appartement aux HLM Maristes, a lui, choisi une autre voie. Ecrire une lettre ouverte au Président Macky Sall, dont voici la teneur.

Mouhamed DIAGNE                                                                          LETTRE
OUVERTE

Né le 19/06/1941 à Saint Louis

Hlm Hann Maristes 6N

Dakar

Son Excellence Macky SALL Président de la République

Excellence,

Nous venons faire part à votre bienveillance notre proposition que nous espérons aidera à régler notre problème des Hlm Hann Maristes.

Nous sommes sûrs que vous n’avez pas la bonne information :

Il s’agit de déguerpir vingt bâtiments (20), quatre cent appartements (400), plus de deux mille familles (2000) qui vont se trouver dans la rue. Des magasins, des bureaux, des ateliers de couture, des restaurants tout un quartier.

Cela causera j’en suis sûr un préjudice immense aux citoyens que nous sommes et que vous devez protéger, qui vont ont élu pour cela.

A quoi assiste — t-on ? A de l’insouciance des responsables qui sont chargés de gérer ce problème. A de la méchanceté, de l’irresponsabilité. Le préfet est venu s’adresser avec une arrogance notoire.

Voilà les propositions qu’ils nous ont faites : on vous donne trois mois de loyer, et vous vous débrouillez. Cela n’est pas acceptable, c’est même de l’injure pour nous. Nous avons saisi l’expert immobilier Saliou NGOM qui avait fait les études quand il y’a eu des problèmes il était à CARITAS, aux immeubles R, S, T ces derniers ont été déguerpis il y’a bientôt quinze ans (15 ans).

Il nous a fait savoir que tous les immeubles ne sont pas mauvais et à demander, qu’il fallait faire des études pour chaque immeuble et y apporter les corrections qu’il faut.

Nous pensons donc que vos collaborateurs ne sont pas aptes à gérer les problèmes qui leur sont confiés.

Voilà ce qu’ils proposent : donner à chaque habitant trois mois de loyer ; laisser les bâtiments comme ceux déjà déguerpis ; nous laisser dans la rue avec nos familles.

Notre proposition pour régler le problème est la suivante :

Faire l’étude bâtiment par bâtiment comme indiquer par l’expert. Si des immeubles doivent être détruits : détruire les immeubles déguerpis.

Reconstruire des immeubles de huit (08) étages.

Reloger les déguerpis au fur et à mesure de l’avancement des constructions. Nous pensons que personne ne sera lésé ainsi.

C’est la troisième fois que nous vous donnons notre point de vue sur des problèmes dont nous étions sûrs que vous n’étiez pas bien informé et vous avez toujours eu la grandeur d’esprit de nous écouter.

Nous *restons à votre entière disposition et vous prierons de recevoir nos salutations respectueuses.

Mouhamed Diagne

LAISSER UN COMMENTAIRE