Gambie: Les rebelles Casamançais entrent en jeu et mettent le Sénégal en garde

Gambie

12

Il ne manquait plus qu’eux pour pousser la terreur à son paroxysme. Désormais, c’est fait. Le mouvement des forces de Casamance est sorti de son silence et promet d’affronter les soldats sénégalais sur le sol de la Gambie.

Par un communiqué publié par son secrétaire général en exil, Mamadou Nkrumah Sané, « le MFDC et Attika mettent en garde et avertissent le Sénégal de ne pas s’immiscer dans les affaires intérieures de la République de Gambie et de laisser les Gambiens seuls, régler leurs problèmes électoraux par la voix pacifique du dialogue. »

Se voulant les gardiens de la stabilité du peuple du Kaabu, le MFDC croit que « le Sénégal doit également cesser ses appels de haine ethnique contre les Diola de Gambie et contre le MFDC en particulier dans lesquels, il entraîne et incite certains Gambiens d’ethnie Mandingues à s’en prendre particulièrement aux Diola. »

Se voulant rassembleur, Mamadou Nkrumah Sané a demandé aux Mandingues de Gambie « de ne pas tomber dans ce piège dans lequel le Sénégal les entraîne ; c’est une éventuelle Guerre ethnique aux conséquences désastreuses et incalculables » qui pourrait se produire. Et dans ce cas, tout le monde en sortira perdant.

Aussi conscient qu’une intervention sénégalaise en Gambie chercherait, avant tout, à les affaiblir, « le MFDC et Attika avertissent qu’ils ne resteront pas inertes dans le cas où le Sénégal s’aventurerait en intervenant militairement encore en Gambie comme il a déjà fait à deux reprises dans ce Pays Souverain qu’est la Gambie et en Guinée-Bissau. »

Ce que Mamadou Nkrumah Sané ne dit pas clairement, c’est que 3 jours avant que Yahya Jammeh ne rende public son volte-face, de nombreux cantonnements rebelles se sont déplacés du sud de la Casamance pour faire mouvement vers les frontières nord avec la Gambie. Les combattants du MFDC seraient stationnés à la frontière gambienne prêts à prêter main forte à leur allié Yahya Jammeh.

Tout un scénario catastrophe risque de se répéter avec son cortège de drames humanitaires comme on en a connu avec l’opération Kabou en 1998 lorsque le Sénégal a volé au secours de Nino Vieira de Guinée Bissau. Cette année-là, tout ce que la Casamance avait de rebelles s’était retrouvé en Guinée aux côtés du général Ansoumana Mané, un gambien de naissance qui avait dirigé l’armée guinéenne.

Résultat de cette guerre par procuration chez le voisin, de nombreuses vies innocentes ont été perdues. Des milliers de personnes déplacées de Sao Domingo à Baraaf et de nombreux pans de la frontière sud du Sénégal avec les deux Guinées sont tombés sous le joug du MFDC: ils n’ont jamais été récupérés par l’armée sénégalaise.

Ci-dessous, le communiqué du MFDC

communiqu_121216_

 

12 Commentaires

  1. le Sénégal, plus que quiconque doit privilégier la voie du dialogue car une destabilisation de la gambie, une guerre ethnique, c’est nous qui en souffrirons le plus. Meme si ce sont les soldats de la CEDEAO qui vont combattre en Gambie ce ne sont ni les Nigérians ni les autres qui vont souffrir de cette guerre : ce seront d’abord les sénégalais (a commencer par la Casamance): bruler la Gambie, c’est si une personne se brulait le ventre, ou la langue.

    En passant, merci mr Touré, pour votre superbe site et la qualité de vos articles.

  2. Svp ki est averti. Foutez nous la paix ce krumah sane n’est rien et tte personne consciente n’agit po ainsi. C’est moche e ignoble le peuple casamancais veut la paix et en a assez de cette merde de rébellion. C eux ki sont avertis trop c trop. Vous nous faîtes honte nous dignes fils de la Casamance ne pensent e ne cesseront de penser à l’essor de notre très si chère Casamance qu’ au lieu d ‘entrer dans des querelles et des débats non fondés.

  3. Vous êtes à Paris en tte tranquillité et vous attisez le feu vous êtes des fossoyeurs et vous dire k c peine perdue. Vous êtes ki pour s’autoproclamer ma foi combien de pertes en vie humaine et aucune satisfaction. Bien avt lui où sont les précurseurs tous sont morts Abbé Sidy Badji e tant d’autres. Vous pensez que vous obtenez quelque chose k nenni ce sont des illusions.

  4. tout personne qui aime la casamance ne doit pa soutenir c mecrean il ne veule que leur intere commbien de fils de la casamance vous avait tuer en disent k vous nous defendez lessai la casamance en paix les tueur qui se disent rebelles. nous on etudie pour developee la casamance laisse nous avec votre rebelions pourii

  5. Bien dit Malick Ngom ils nous emmerde et sont po plus casacais k nous m l’heure est grave pensons aux urgences et priorités k de s’autoproclamer rebelles. Vous allez rendre compte devant l Bon Dieu, bandes de mécréants rien vos intérêts personnels

    • je tassur frere il ne sont la que pour leur propre intere ils savent tre bien quand il tue 20 soldat les soldat vons tuer 100 rebelle et ces nos frere . nous avvont besoin des intelectuelle pas des gent qui on tout perdue et qui veule fair perdre la casamance tout se quil a de chere

  6. et je pens plutot que c’est mr jemmeh et c’est discourt qui essaye d’attisé la haine entre Mandingue et Diollas ce qu’il n’arrivera pas se sont des peuple frére

  7. Quand on est « journaliste » il nous faut un minimum de culture. Sinon on s’abstient de commenter les faits ou les infos qu’on relaie. C’est frustrant d’entendre certains propos. Tantôt on dit Yaya Diémé est un sénégalais devenu par infraction pdt de la Gambie. Tantôt on dit Ansoumana Mané, un gambien, devenu officier par fraude dans l’armée bissau-guinéenne. C’est très facile d’entendre un franco-sénégalais, un sénégalo-américain ou un sénégalo-marocain. Mais apparemment c’est un péché le fait d’entendre un sénégalo-gambien, un sénégalo-guinéen ou un bissau-gambien. Il y a une ignorance notoire de la Sénégambie méridionale. Oui certains sénégalais ignorent le passé de ces peuples du Kaabu comme l’a souligné M. Nk. Sané. Oui on ignore l’histoire des ces peuples Bak et Tenda qui cohabitent depuis plus d’un millénaire à travers leurs pérégrinations. Moi je suis sénégalo-bissau-gambien. Je n’ai aucun problème par rapport à ça et je défendrai toujours cette communauté voire au-delà. Alors ça suffit la zizanie que vous mettez dans la tête des gens.
    Unissons-NOUS !!!

Laisser un commentaire