Gambie: Les commandos Sénégalais ont franchi la frontière et avancent sur Banjul

Gambie

Les forces armées de la CEDEAO ont franchi les frontières gambiennes depuis quelques minutes.

 

Notre reporter comme nos sources localisées à Keur Ayib, à Farafégny et à Sénoba ont indiqué que les soldats sénégalais ont pris position le long des frontières sud à Djiboro comme celles nord, Keur Ayib, et n’attendaient que la fin de la prestation de serment du président Adama Barrow pour avancer. Chose faite depuis 30 minutes, maintenant.

A en croire notre reporter sur place, les militaires gambiens postés à Farafény ont hissé un drapeau blanc dans leur camp pour monter qu’ils ne vont pas combattre. « Et les forces internationales, conduites par le Sénégal, sont en ce moment en mouvement vers Banjul pour nettoyer la capitale gambienne des mercenaires. » A déclaré un officier Sénégalais.

Pour le moment, l’armée sénégalaise qui conduit cette opération a décidé d’aller vite.  Et faute de combattants en face, il y a forte à parier que le State House pourrait être pris dans la soirée voire demain. Le seul inconnu est le sort qui sera réservé au village de Kanilaï et à son fils désormais entré dans l’histoire. Par la bonne ou la mauvaise porte, seule l’histoire nous édifiera.

Cette opération militaire a été rendue possible grâce à l’aval donné par le président Adama Barrow, désormais, commandant en chef des GAF, Gambian Armies Forces. Elle s’est déroulée aussi après que le Conseil de sécurité des Nations Unies ait donné son accord pour intervention militaire de la CEDEAO.

Contrairement aux craintes d’un véto russe et chinois qui pourrait tout compromettre, c’est à l’unanimité que les 15 membres du conseil de sécurité des Nations Unies ont voté le délogement, par les armes, du Babiili Mansa.

Laisser un commentaire