Exclusif: Niomoune, Khayaa, Itou, Kasouk, Bobo, voyages au cœur de ces villages oubliés de la République

Appelés communément les « Iles Caronnes », ces petits îlots situés entre l’océan Atlantique et le fleuve Casamance sont le désarroi. Coupés du reste du Sénégal par la géographie, ces insulaires sont aussi très éloignés de toutes modernités, de toutes commodités. Sevrées d’eau, de courant électrique et de la moindre présence de l’Etat, ces citoyens Sénégalais vivent très difficilement leur sénégalalité. Alors que l’on parle de l’émergence du Sénégal, à Niomoune on se bat pour vivre. Tout simplement.

On les appelle les « insulaires », les aquatiques et ils sont sortis de l’ombre, il y a quelques années, suite au long bras de fer qui les a opposés au maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, qi a pris la décision de leur prendre l’ancien embarcadère, pour y ériger un centre commercial. D’ethnie diola, ces populations majoritairement animistes sont foncièrement attachées à leur terroir et ses pratiques. Éloigné de Kafountine par l’océan Atlantique, il faut une heure de pirogue de patience en haute mer pour rejoindre le village de Niomoune. Autrement, pour rallier la capitale régionale, où les populations viennent vendre leurs produits de cueillette, les insulaires sont obligés de supporter 5 heures d’aléas maritimes pour arriver à Ziguinchor.

PARTAGER
Article précédentRevue de Presse du 10 Janvier 2020 avec Mouhamed Ndiaye
Article suivantLa colère noire du général Niang contre…
Babacar Touré
Journaliste d’investigation, Babacar Touré est le Directeur de Publication de www.kewoulo.info. Il a dirigé la publication de www.senenews.com et a été, tour à tour, directeur de publication de L’indépendant-hebdo, un journal d’investigation sénégalais. Diplômé en Sciences politiques à l’Université de Paris 8, Saint-Denis (France), ancien Reporter à la rédaction du Témoin puis à L’Obs, à Dakar, Correspondant à Paris de Sen-Tv et La Tribune, il a collaboré avec Le Courrier de Mantes -Les Yvelynes-, Le Républicain, -Essonne- en région parisienne. Livres Publiés: -«Cote d’Ivoire, violences d’une transition manquée» (L’Harmattan 2007), -« Le triomphe de l’imposture, Enquête sur l’énergie au Sénégal» (Paris Edilivres 2009)

LAISSER UN COMMENTAIRE