Ex-Bsda : Ngoné Ndour dément et pilonne la gestion de Mounirou Sy

Ex-Bsda

Au moment de passer le témoin à Bouna Manel Fall, directeur de la Société sénégalaise du droit d’auteur et des droits voisins (Sodav), la nouvelle entité compétente, Mounirou Sy, qui dirigeait le Bureau sénégalais des droits d’auteur (Bsda), a affirmé qu’il « laisse derrière (lui) une caisse avec de l’argent suffisant pour répartir (les droits) et faire payer les salaires ».

En conférence de presse hier, dimanche 22 janvier, Ngoné Ndour, la présidente du Conseil d’administration de la Sodav, a démonté cette déclaration. Précisant que certes, il y avait de quoi supporter la masse salariale de 17 millions de francs CFA, mais pas suffisamment de liquidités pour répartir les droits.

À en croire Ngoné Ndour les comptes de l’ex-Bsda contenaient un peu plus de 42 millions de francs CFA alors que les droits à payer à ce moment-là étaient de 170 millions.

Pour faire face, il fallait recouvrer les montants dus à l’ex-Bsda. « Nous avons trouvé que beaucoup d’entreprises doivent de l’argent à la société et cela fait 1 milliard 51 millions 413 mille 171 francs CFA », a révélé la Pca de la Sodav qui, à ce jour, à pu recouvrer 165 millions de francs CFA.

« Nous allons répartir au plus tard à la fin du mois de janvier ou au début du mois de février parce que nous avons hérité de l’ensemble du patrimoine du Bsda», a annoncé Bouna Manel Fall, qui était aux côtés de Ngoné Ndour.

Laisser un commentaire