Drame : voulant corriger sa nièce , Maurice tue Ndèye Astou Sarr et sème le carnage dans l’entourage

Drame

Les hommes du commissaire centrale de police de Guédiawaye, Sanou Diouf ont interpellé puis conduit dans leurs locaux Maurice Ngoma.

Celui-ci est accusé être l’auteur  du coup de couteau mortel reçu par sa nièce Ndéye Astou Sarr, une trentenaire dakaroise qui s’adonnerait à de la prostitution. Présentement en garde à vue dans la chambre de sûreté de la police, où il attend de se soumettre à l’exercice des questions et réponses des enquêteurs, Maurice Ngoma est poursuivi des crimes de meurtre et de coups et blessures volontaires.

Les remontrances de tonton Maurice Ngoma contre sa nièce, Ndèye Astou Sarr, 30 ans ont viré au drame, ce samedi 11 Février 2017, vers 11 heures du matin au quartier Cheikh Wade de la commune de Ndiarème  Limamoulaye de Guédiawaye. Il y’a eu auparavant une violente querelle suivie d’une altercation.

Non content des pratiques peu orthodoxes de sa nièce, l’oncle lui faisait tout le temps des réprimandes. Par la suite la jeune fille s’est braquée et a tenu des propos irrévérencieux envers le frère de sa mère. Celui-ci s’est énervé, a haussé le ton et levé la main pour fouetter la demoiselle. Du sang a perlé sur le visage de la jeune femme.

A la vue de son sang dégoulinant , Ndèye Astou n’a pas pu contenir sa rage, a juré de se venger et a couru pour aller chercher des objets contondants. Elle a arraché la porte d’une armoire, ressortie de la chambre et a balancé le projectile dans la direction de son oncle.

Elle s’est emparée ensuite d’une bouteille, l’a cassé contre le mur et a foncé sur lui. Son oncle Ngoma craignannt pour sa vie, s’est emparée d’un couteau et s’est mis sur la défensive. Il a esquivé la charge de sa nièce, l’a pris à défaut et lui a planté un coup au flanc gauche du corps.

Très mal en point, Ndèye Astou a hurlé de douleur renoncé à la bagarre et a appelé au secours. Elle s’est tenu la partie atteinte, a couru dans tous les sens et sollicité de l’aide. Elle s’est dirigée vers la chambre de sa mère, s’est écroulée à l’intérieur et s’est débattu au sol. Elle saigne par flots , perd davantage  de forces et pique des vertiges. Et ne pouvant plus se résister, elle a rendu l’âme.

Choquée par  le décès tragique de sa fille, la maman Ndèye Dieng et sa fille Mame Fatou Sarr crient à la vengeance, prennent des objets et se ruent sur Ngoma. Lequel organise la résistance, réajuste son couteau et poignarde la mère de la fille, la soeur de celle – ci, blesse leur colocataire gendarme  Babacar Djigal  au bas- ventre  et son épouse Aminata  qui étaient venus intervenir.

Les trois (3)blessés sont acheminés aux services des urgences de l’hôpital principal de Dakar. Ils sont présentement sous soins intensifs. l’enquête est en cours.

Laisser un commentaire