Diplomatie : Un nouveau consulat du Sénégal prévu à Fouta Sur Seine

Diplomatie

On le murmurait dans le milieu Haal Pulaar, désormais c’est, presque, officiel. L’ambassade du Sénégal prévoit, dans les prochains jours, l’ouverture d’une antenne consulaire à Fouta sur Seine…pardon Mantes La Jolie.

L’information avait été donnée aux Mureaux, il y a deux semaines par Badou Sow, un des responsables politiques de l’APR, le parti au pouvoir, et suscité moult commentaires. Au lieu de parler d’une délocalisation occasionnelle, le membre de la DSE France a parlé de mise en place de « consulat » allant jusqu’à promettre de trouver deux postes d’agents consulaires à ses sympathisants.

Une nouvelle saluée par les principaux intéressés avec des salves d’applaudissements. Une annonce qui réveille, par la même occasion, les démons de la surenchère; chacun voulant être recruté pour ses deux postes, autant reconnaître que le concours risque d’être serré.

Dite dans un contexte de lutte interne, au sein de la section féminine de l’APR, cette promesse écarte d’office les camarades de Ndimba Sène. Les supporters de la présidente des femmes des Mureaux sont exclus de ce partage; si c’est Badou Sow qui doit choisir les futurs agents.

L’homme est farouchement opposé à cette dame qui, du reste, dénonce « les pratiques sectaires » de Mme Awa diop Mbacké, la présidente des femmes, comme celles de la DSE dont Badou Sow est un membre actif. Cette annonce est un bol de… lathiry et haagu que le responsable des Mureaux utilise pour appâter celles et ceux qui seraient tentés de rallier le camp de ses détracteurs.

Interpellé par Kewoulo.info, M Bassirou Sène, l’ambassadeur du Sénégal en France, a reconnu l’existence du projet. Mais, pour lui, c’est juste un petit bureau consulaire. « On va, a-t-il déclaré, mettre un agent pour délivrer des actes officiels de l’état civil. »

A en croire l’ambassadeur, « cette mesure est prise pour rapprocher l’administration des administrés; Mantes La Jolie étant un fort bastion de la communauté sénégalaise. Des agents vont être dépêchés, par intermittence, pendant 3 jours à Mantes la Jolie et pour aller y faire le travail qu’ils font au consulat de Paris. »

Pour l’Ambassadeur, « c’est le président Macky Sall, lui même, qui a marqué son accord pour permettre à la population d’avoir les documents sur place. » Si, pour l’ambassadeur, ce sont les agents au consulat de Paris qui vont être dépêchés à tour de rôle à… Fouta Sur Seine, il ne dit pas si ces agents missionnaires vont rester sur place, pendant leurs trois jours de rotation, ou pas? Et quel budget est prévu pour la prise en charge de ce nouveau poste pour lequel ils sont à la recherche d’un local?

Le consul général est le mieux indiqué pour répondre à cette question. Mais, comme Amadou Diallo semble vivre dans une tour d’ivoire, nous avons fait l’économie de lui passer un coup de fil.

En attendant de voir plus clair dans ce projet, d’érection de consulat, qui cache une volonté non avouée de recrutements tous azimuts de proches, en cette veille de campagne électorale, les 15.000 sénégalais qui vivent entre …Fouta Sur Seine et les Mureaux vont continuer de rejoindre Paris -qui se trouve à une heure- pour faire les dépôts comme le retrait des documents administratifs.

« Même si le bureau de Mantes La Jolie est mis en place, a averti M. Bassirou Sène, les dépôts comme la fabrication de carte nationale d’identité comme de passeports se feront toujours à Paris. »

Babacar Touré

Laisser un commentaire