Deux marches prévues les 20 avril et 5 mai pour la libération du maire de Dakar

    Deux marches prévues les 20 avril et 5 mai

    Les partisans et autres souteneurs du maire de Dakar sont toujours en bataille pour la libération de Khalifa Sall en prison depuis le 7 mars 2017 et condamné le 30 mars dernier à 5 ans de prison et à 5 million d’amende. Renforcés par les partis de l’opposition et certaines forces vives de la nation.

    Même après sa condamnation les « Khalifistes » croient toujours à la libération du maire de Dakar. Alors que la première manche du combat a été perdue. Ils veulent désormais intensifier les actions politique pour parvenir à leur fin. C’est ainsi qu’il a été annoncé deux marches : la première le 20 avril et la deuxième le 5 mai 2018. Il faut préciser que les partisans de Khalifa Sall ne seront pas seuls dans ce combat. En effet, certains leaders de l’opposition ont déjà annoncé qu’ils seront de la partie.

    Il en est ainsi de Malick Gakou qui disait déjà se préparé pour mobiliser toutes les forces vives de la nation pour mener ce combat. Le PDS a également manifesté sa volonté de participer a tout combat politique dans ce sens, dans un communiqué reçu hier par «  L’ as » . Les libéraux assurent s’engager aux côtés du maire de Dakar et de ses partisans pour les luttes communes contre les violations répétées des libertés.

    Mais également disent-ils  pour le droit de chaque parti de présenter un candidat à l’élection présidentielle. Le PDS dénonce un procès « en sorcellerie contre Khalifa Sall. La peine infligée au maire de Dakar est injuste avec comme unique but de l’empêcher de se présenter à l’élection  présidentielle » dit Wade. Le comité directeur met ainsi en garde le pouvoir qui a obtenu la soumission de pans  entiers de la justice pour un règlement de compte politique. Sans demander au juge de prendre leurs responsabilités .

    Laisser un commentaire