Détournement de fonds publics: Sérigne Moustapha Sy prêt à accompagner Khalifa Sall en prison

Détournement de fonds publics

Le maire de Dakar vient d’avoir un allié de taille dans la lutte contre le parquet. Le guide des Moustarchidine Wal Mourtachidati a menacé d’aller en prison avec le maire de Dakar s’il venait à être arrêté.

Le maire de Dakar vient de marquer un point décisif dans son bras de fer avec le parquet général du tribunal régional de Dakar. Après la conférence de presse, avant hier, du procureur de la République, Bassirou Guèye, qui a vertement accusé Khalifa Sall de faux et usage de faux et détournement de deniers publics, c’est au tour de l’accusé de se prêter au jeu de la bataille de l’opinion. Et Khalifa Sall qui a confié la presse à son chevet n’y est pas allé de main morte.

Après avoir versé des larmes chaudes et déclaré que « (sa) pauvre maman, malade, a pleuré quand elle a entendu les accusations portées à l’encontre (de son fils), le maire de Dakar et candidat déclaré à la future présidentielle s’est vu conforté dans sa logique de victimisation. Sérigne Mousatpaha Sy, le guide des Moustarchidines Wal Moustarchidati est le premier à croire en la version de Khalifa Ababacar Sall. Et le fils du khalife général des Tidianes n’y est pas allé par quatre chemins: c’est un complot pour empêcher un futur adversaire à la présidence de se présenter.

Pour lui, « Khalifa Ababacar Sall est victime d’un règlement de comptes orchestré par Abdou Diouf et exécuté par son allié, Macky Sall. » Se voulant le témoin de la probité morale du maire de Dakar, Moustapha Sy a rappelé une histoire de terrain qui lui aurait permis de gagner 200 millions de F CFA; si la transition avait aboutie. « Mais, j’ai décliné l’offre et quand j’en ai parlé avec Khalifa Sall, il m’a dit que j’avais bien fait de refuser. Parce que lui, il n’aurait jamais accepté que cette transaction passe. » A déclaré Sérigne Moustapha Sy en guise de preuve de la bonne moralité de conférencier du jour.

Croyant en l’innocence de Khalifa Ababacar Sall, Sérigne Moustapha Sy a déclaré que si le maire de Dakar était arrêté, lui, le guide religieux, était prêt à l’y accompagner. « Et, a menacé Sérigne Mouystapha Sy, je suis sûr que 70% des Sénégalais me suivront en prison. » Une déclaration lourde de conséquences. Une menace directe de troubler l’ordre public en cas d’arrestation du maire de Dakar. Un inconnu de plus intervenu dans le dossier pour compliquer d’avantage l’équation de la caisse de redevance de la mairie de Dakar.

Laisser un commentaire