Dernière minute: L’insulteur Assane Diouf est entre les mains de la DIC à Dakar

Dernière minute: L'insulteur Assane Diouf

0

On a y cru jusqu’au bout qu’Assane Diouf serait resté aux Usa. Mais, on a fini par se rendre compte de l’évidence: l’insulteur pathologique, Assane Diouf, est bel et bien à Dakar.

Contrairement à ce qui avait été déclaré, hier, par ses souteneurs; information reprise par Kewoulo.info, dans sa Une de ce matin, le natif de la Médina est arrivé en même temps que les 16 refoulés des Usa. Loin de l’optimisme béat de ses camarades d’infortune, l’insolent activiste de la Louisiane a été cueilli à sa descente d’avion par des éléments de la police.

Cette « douce interpellation » a fait que nos sources installées au coeur de l’aéroport de Dakar n’ont pas pu apercevoir la silhouette de l’ennemi public N°1 du président Macky Sall. Et ce manque de visibilité de l’homme, à sa descente d’avion, ajouté aux informations en provenance des Usa ne nous ont pas permis de confirmer la présence d’Assane Diouf à Dakar.

Les vérifications effectuées au niveau de la police de l’Air et des Frontières n’ont pas permis de voir Assane Diouf. Au lieu des 17 attendus des Usa, ce sont 16 déportés que nous avons vus s’adonner aux formalités d’aéroport. Et les 16 personnes reçues par le directeur des Sénégalais de l’extérieur se sont empressés de rejoindre sans donner la moindre information, sur leur camarade de circonstance.

Cueilli dans l’avion, Assane Diouf a été ménagé de formalités d’entrée sur le territoire national; puisqu’il a été conduit, directement, à la caserne Samba Diéry Diallo où il aurait passé la nuit avant de faire face aux policiers, ce matin.

Contacté très tôt, ce matin, le porte-parole de la police, qui nous avait certifié la présence de Assane Diouf sur le territoire national, nous a déclaré que l’homme se trouvait à la Brigade des Affaires générales de la DIC. Mais, face à la multiplication des informations contraires, nous avons préféré ne plus rien diffuser.

A 12 heures, alors que contacts étaient sur toutes les pistes, la police est revenue vers Kewoulo.info pour nous annoncer que « l’audition de l’insulteur pathologique se déroule normalement. » Poursuivant, notre source a déclaré que l’expulsé le plus célèbre du Sénégal est entendu, non pas pour offense au chef de l’Etat et injures publiques, mais, pour « apologie du terrorisme et actes de terrorisme. » Des chefs d’accusation beaucoup plus complexes pouvant donner une grande marge de manoeuvre au procureur. Et à la justice.

Visé personnellement par les propos outrageants de Assane Diouf, le maître des poursuites n’hésitera,  certainement pas, à demander une mise sous mandat de dépôt de son nouvel hôte, pendant de longues périodes; le temps pour le juge d’instruction de jouer avec les nerfs du détenu. Jugé coopératif, Assane Diouf se serait montré très décomplexé et semble disposé à ce que son audition se déroule normalement.

Cette dernière annonce de la police confirmée par les propos du sénateur, Charles Mendy, un des soutiens de Assane Diouf, clos définitivement les spéculations sur l’endroit où se trouve Assane Diouf.

Laisser un commentaire