Depuis sa cellule, Khalifa Sall se révolte

Depuis sa cellule,

0

Le maire de Dakar, Khalifa Sall, depuis sa cellule, a apporté la réplique à  ses détracteurs. Notamment à la Cour suprême qu’il charge dans un texte diffusé par son conseiller politique, Moussa Taye. Khalifa Sall dit vouloir «informer l’opinion nationale et internationale que contrairement aux allégations des juges de la Cour suprême, il n’a jamais reconnu le délit de détournement de deniers publics et continue de considérer, comme il l’a indiqué depuis le début de cette affaire, qu’il est en détention arbitraire pour des raisons politiques», relève le document exploité par le quotidien Les Echos de ce mardi 25 juillet 2017.

Dénonçant une instrumentalisation de la justice, il estime être un détenu politique victime d’une cabale politique et d’une justice aux ordres. La Cour suprême, relève-t-il dans le texte, «vient de s’immiscer par la diffusion clandestine d’un communiqué non officiel marqué par une subordination sans commune mesure et un parti pris flagrant pour le pouvoir en place dans l’affaire qui oppose l’État du Sénégal au maire de la Ville de Dakar Khalifa Ababacar Sall».

« Cette haute juridiction, qui a manqué l’occasion de préserver sa crédibilité en respectant le principe d’une bonne administration de la justice et les règles élémentaires qui gouvernent la procédure, vient de s’illustrer de manière honteuse en reprenant des contrevérités déjà  défendues par le procureur de la République, bras armées de l’Exécutif. Ces allégations mensongères remettent en cause l’impartialité et la crédibilité de notre justice déjà  largement entachée par l’allégeance de certains juges au pouvoir exécutif et fortement fragilisées par son instrumentalisation par le régime de Macky Sall à des fins de liquidation d’adversaires politiques», conclut le texte.

Auteur: SenewebNews – Seneweb.com

Laisser un commentaire