Décès de tata Déguène: la dernière preuve d’amour de Me Abdoulaye Babou

    Décès

    Youssou Ndour a tenté de le ramener à la raison, mais rien n’y fit. Devant la dépouille de son désormais défunte épouse, Déguène Chimère, qui était sur le point d’être porté sous terre, Me Abdoulaye Babou a pris des résolutions peu communes.

    «Écoutez-moi avec intelligence, a-t-il prévenu devant une assistance médusée. Cette personne  couchée devant nous est plus qu’une épouse pour moi. Son âme a été accompagnée par Serigne Touba vers le ciel. Je prends l’assistance à témoin : à partir de ce jour, je ne m’exprimerai plus à la radio, je n’épouserai plus de femmes, je ne courtiserai plus personne. J’ai réservé ma place que voici à côté de ma femme. Je sais que mes jours sont comptés. J’ai hâte de rejoindre ma chère épouse au paradis. Certains diront que je suis fou ou je tombe en transe, mais il n’en est rien.  Je ne fais pas de cérémonie religieuse je ne veux pas de diakhal. Je n’ai besoin de rien– d’ailleurs je reste à Touba.»

    Silence ! Forte émotion. Certains parmi l’assistance tentent de noyer leurs sanglots. Youssou Ndour accourt : «Maitre vos êtes un mari exemplaire sans reproche, le groupe par ma voix vous remercie, mais le Sénégal a encore besoin de vous. »

    Me Babou ne veut rien entendre. Il a décidé de jurer fidélité à Déguène Chimère et, pour ses derniers jours, de rester vivre à Touba pour être à l’écart de la vie publique. Il réitère ses promesses. Imperturbable au moment de l’inhumation de sa défunte épouse.

     

    Avec Seneweb

    Laisser un commentaire