Dealer vous avez dit ? Par Cheikh Doudou Mbaye (Parti Rewmi) « La réponse du berger à la bergère »

Dealer vous avez dit ? Par Cheikh Doudou Mbaye (Parti Rewmi) "La réponse du berger à la bergère"

De 2003 à 2019, Monsieur Idrissa Seck a été dans une opposition radicale contre toute forme de dévolution et crime contre la démocratie au Sénégal. Il a initié des combats que d’aucuns pensaient perdus d’avance ou de fantaisie, l’histoire lui donnera raison. Monsieur Idrissa Seck s’il ne s’était agi que de complots et deals, il avait la latitude de le faire avec le régime du Président Abdoulaye qui fut extrêmement dur et arbitraire avec lui. N’avait-il pas craché sur une Proposition de Vice-président de la République du Sénégal au profit de la loyauté démocratique.

S’il ne s’était agi que de deal, Monsieur Idrissa Seck, dans sa toute grande position d’homme fort du pays à se faire accuser de mener une dualité, aurait pu tout organiser et aujourd’hui serait dans des stations de distribution de pouvoirs. Mais l’homme n’est pas pour les complots, ni deal. Il a traversé désert non pas pour lui mais pour éviter une crasse sur le drapeau de notre démocratie. Ce qu’il n’a pas fait ni accepté avec Abdoulaye Wade. Il ne le ferait jamais avec Macky Sall. C’est un homme de principe et d’une dignité politique exemplaire. 

Il est depuis les indépendances l’opposant le plus radical et qui n’a jamais flanché en restant 16 ans sur ses positions. Il faut le faire. Accusé de tout et de rien, il nous a confié un jour qu’il lui arrivait de se regarder dans une glace et de se dire mais « Si tout ce qui se raconte sur moi était vrai j’aurai vraiment eu honte de la personne que le miroir me renvoie  » Alors pour Clore le débat. Je pense que Monsieur Barthélemy Diaz parle de ses frères khalifistes, les 4 présents au dialogue. Il devrait harmoniser sa position avec son leader qui les y a envoyés mais Idrissa Seck ne saurait être votre souffre-douleur. 

L’homme se bat depuis 16 ans pour Présider au destin du Sénégal avec une telle croyance qu’il pourrait aider à nous sortir de ce marasme qu’il serait injurieux de penser qu’Idy deal à se contenter d’un statut de leader de l’opposition. Il n’est pas en si manque de ….d’ambition. Oui nous avons toutefois voté à 65% la nouvelle constitution qui consacre quand même cette nouvelle disposition et tous les républicains et démocrates sont tenus désormais par cette dite constitution. 

Alors qui il pourrait être demain, en tant que légalistes nous nous rangerons derrière lui pour contre balancer le Président Macky Sall. En attendant, le dialogue politique qui se déroule avec tous les partis excepté le PDS est en ses points 4, 5. Voire 6 et le statut du leader de l’opposition serait le 12eme point. Concentrons-nous sur les locales et le parrainage afin que le régime du Président Macky Sall ne nous ré impose sa volonté et ne mettons pas la charrue avant les bœufs. 

Vos sorties sont crypto personnelles téléguidées par une haine qui vous consume et vous rend aveugles. Accusez, calomniez, mentez encore et encore et Idrissa Seck ne peut se retourner et répondre à tout et à rien. Son mutisme est dû au fait que rien de ce qui se dit présentement et qui défraie la chronique politique n’est sans qu’il n’ait été une des premières personnes à alerter. La répétition est certes pédagogique et les relais et jeunes frères en politique le font très bien. 

Du deal supposé et injurieux à l’encontre de Monsieur Idrissa Seck, il vous répondrait en paraphrasant Bonaparte Napoléon en soutenant que Les gens pouvaient être injustes, mais il lui suffirait d’être innocent. Sa conscience est le seul tribunal où il évoquerait sa conduite et quand il la consulterait, elle serait tranquille. L’ambition de Monsieur Idrissa Seck n’est pas d’être Chef de l’opposition mais bien d’être le Président de la République du Sénégal. Et en cela nous croyons et travaillons de toutes nos forces.  

Par Cheikh Doudou Mbaye Parti Rewmi

LAISSER UN COMMENTAIRE