CRISE AU SEIN DU MOUVEMENT DES FEMMES DE L’APR/FRANCE: La tentative de médiation de la DSE fait Pshhitt

Crise

La crise qui secoue le Mouvement des Femmes de l’APR/France n’est visiblement pas sur le point de trouver une issue heureuse en dépit de la médiation entamée, samedi 15 octobre, par deux émissaires de la DSE, en l’occurrence Moïse Sarr et Ahmed Sarr. Car Thiaba Sall, Liba Sène, Ndèye Fatou Lakh, Astou Fall, Coumba Bâ…continuent d’exiger la démission de Mme Mbacké de la tête de leur mouvement.

                     Communiqué

 

Samedi 15 octobre 2016, nous avons reçu deux responsables du parti, mandatés par la DSE pour tenter une médiation entre Mme Mbacké et nous. Au cours de la réunion, ils nous ont proposé de rencontrer le bureau de la DSE pour des échanges plus approfondis. Mais nous nous avons exigé que la rencontre soit une assemblée générale ouverte à tous les responsables de section.
A vrai dire, la médiation des deux émissaires de la DSE n’a pas réussi, car notre position n’a pas changé d’un iota. Nous sommes déterminées et nous irons jusqu’à au bout.
C’est dans cette optique que nous avons décidé de remobiliser nos troupes, de travailler dans l’unité et dans la proximité.
Pour nous, l’heure est à la vulgarisation des avancées du PSE. L’arrogance de certains membres de la DSE et l’inertie des sections ont pris le dessus sur la massification.
Le président fait un travail remarquable qu’on ne doit pas le salir.

Nous devons être dignes de confiance. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de retravailler le parti, d’avoir la confiance des Sénégalais ainsi que de nos militants. Nos défis sont les suivantes: avoir la majorité a l’Assemblée nationales en 2017 et en 2019, réélire le président Macky Sall dès le 1er tour de l’élection présidentielle.

Vive le président Macky Sall
Vive le Sénégal

Laisser un commentaire