Assassinats de Moulomp: Les cadres casamançais condamnent les tueries et apportent leur soutien à Robert Sagna

Assassinats de Moulomp:

Après quelque jours de silence et de conciliabules, le collectif des cadres casamançais est sorti de son silence. Après avoir condamné les assassinats de Abdou Elinkine Diatta et compagnie, le Collectif des Cadres Casamançais a témoigné son soutien au GRPC de Robert Sagna et salué des réalisations faites par le gouvernement pour développer la région.

Sous la plume de son président, Pierre Goudiaby Atépa, il a tenu à condamner les lâches assassinats de Abdou Elinkine Diatta, Vieux Bakary Diatta et de leurs compagnons, tués le 27 octobre dernier à Moulomp où se déroulait la cérémonie de jumelage des deux villages Mlomp. Aussi, après avoir présenté leurs condoléances aux familles éplorées, les compagnons de Pierre Goudiaby Atépa ont exhorté « la justice à se saisir sérieusement de cette affaire, afin que les auteurs de ce massacre soient identifiés et punis à la mesure de leur inacceptable forfait.« 

Si l’objectif des meurtriers de Abdou Elinkine Diatta et compagnie est d’affaiblir le processus de paix en Casamance et décourager ses acteurs, le Collectif des cadres casamançais a fait savoir qu’il reste fermement attaché à ses engagements. Et pour atteindre ces objectifs qui sont sa raison d’être, le Collectif, dans son communiqué, a rappelé qu’il continuera à se battre pour « le retour d’une paix définitive en Casamance, le développement économique de la Casamance, la solidarité entre fils et filles de la région. » Pour la réalisation de ces objectifs, le Collectif n’a pas manqué de « féliciter le Groupe de Réflexion pour la Paix en Casamance (GRPC) présidé et coordonné par I’ancien Ministre d’Etat Robert SAGNA, GRPC dont plusieurs membres sont aussi membres du CCC. »

Aussi, alors que des voix se sont levées pour critiquer les actions des hommes de Robert Sagna -qui ne cessent d’engranger des victoires sur le terrain-, le Collectif s’est dit solidaire des actions du GRPC. Aussi, alors que certains voudraient qu’il y ait des rivalités entre les deux entités qui se sont présentées comme des facilitateurs, le Cercle des Cadres Casamançais a tenu à « encourager et féliciter le GRPC pour les résultats obtenus d’abord dans les régions de Kolda et de Sédhiou, puis dans le département de Bignona (région de Ziguinchor). Notamment dans le Naran et la zone des Palmiers, et tout récemment, à Youtou dans le département d’Oussouye. »

Alors que ces assassinats ciblés font craindre une recrudescence de la violence, Pierre Goudiaby Atépa et ses camarades ont fait savoir que des mesures réalisées par le gouvernement sont à saluer. Sur la liste de ces réalisations, le CCC a rappelé que l’érection du Pont de Farafégné, la suppression de certains check-points sur les routes de Casamance comme les contacts rétablis entre les différentes factions sont des avancées majeures qui tendent vers le développement de la Casamance.

LAISSER UN COMMENTAIRE