Afghanistan: un massacre de civils attribué au groupe Etat islamique

    Afghanistan

    Une trentaine de villageois a été tuée par l’organisation Etat islamique en Afghanistan.

    Avec notre correspondante à KaboulSonia Ghezali

    L’attaque a eu lieu dans le centre du pays jusque là épargné par le groupe armé, qui avait revendiqué il y a deux semaines, une attaque meurtrière dans une mosquée chiite à Kaboul au moment d’importantes célébrations religieuses.

    Les corps criblés de balles de 36 villageois dont des enfants, ont été découverts mardi soir à Tchaghtcharan, la capitale provinciale de Ghor dans le centre du pays. Les civils auraient été enlevés avant d’être tués selon des sources locales qui accusent l’organisation Etat islamique.

    Le groupe armé aurait agi en représailles à une opération policière au cours de laquelle l’un de leur commandant ainsi que le fils de l’un de leur chef ont été tués. Les forces de police afghanes avaient été aidée par des villageois, des bergers essentiellement victimes de vols de bétails par l’organisation terroriste.

    Les talibans ont rapidement rejeté toute implication dans ce nouveau massacre de civils. C’est la première fois qu’une telle attaque est attribuée à l’organisation Etat islamique dans le centre de l’Afghanistan: sa présence étaient jusque là cantonnée dans la province de Nangahar, dans l’est du pays, près de la frontière avec le Pakistan.

    Laisser un commentaire