Affaire Aby Ndour-Atépa: Le tribunal a jugé irrecevable la procédure d’expulsion d’Atépa

Affaire Aby Ndour-Atépa: Le tribunal

Le tribunal correctionnel de Dakar s’est prononcé ce matin sur la procédure d’expulsion intentée par l’architecte Pierre Goudiaby à l’encontre de Aby Ndour qui occupe depuis 2011 un espace public qu’elle a transformé en une buvette. Rendant sa décision, concernant la procédure d’expulsion tenue il y a plusieurs jours, le président du tribunal a décidé, comme l’avaient souhaité les avocats de Aby Ndour, de déclarer “irrecevable la procédure de Pierre Goudiaby.”

Pour le tribunal, l’association “SOS Littoral” et Pierre Goudiaby Atépa n’ont pas d’intérêt sur ce site et ne sont pas, non plus un service compétent de l’Etat, pour prétendre ester en justice contre une occupation même irrégulière de la voie publique. De ce fait, cette procédure en expulsion à laquelle se sont greffés l’Ageroute comme le préfet de Dakar est infondée.

Si Pierre Goudiaby Atépa et SOS Littoral, qui sont les principaux acteurs de cette procédure, sont déboutés, l’Ageroute comme le préfet de Dakar, eux, peuvent toujours reprendre la main et recommencer la procédure d’expulsion du site. Etant des services de l’Etat, il y a de fortes chances que le tribunal ne puisse plus leur opposer cet “argument d’irrecevabilité” qu’il a, ce matin, brandi pour barrer la route à Pierre Goudiaby Atépa et SOS Littoral.

Aussi, bien qu’ayant la possibilité de faire appel, les avocats d’Atépa étudient la possibilité de passer la main à l’Ageroute pour accélérer les choses sans devoir passer à une autre juridiction. Pour leur part, Me Ousseynou Ngom et associés vont se concentrer sur l’autre volet de cette affaire Atépa-Aby Ndour. Dans celui-ci, Aby Ndour, qui a accusé Pierre Goudiaby Atépa de chantage affectif, attend de faire face au procureur de la République qui a décidé de la poursuivre en diffamation. Cette procédure est toujours latente devant la chambre correctionnelle du tribunal de Dakar.

Laisser un commentaire