7 morts et 35 blessés sur la route de Porokhane : un témoin raconte, « Moukabaro » tance l’Etat et les disciples

7 morts et 35 blessés sur la route de Porokhane :

L’indiscipline des chauffeurs et le laxisme des forces de l’ordre ont encore causé un accident mortel hier 20 février sur la route de Porokhane (département de Nioro).

 Selon les premiers témoignages du correspondant de la radio Al fayda dans la zone, c’est un car de transport immatriculé KL 6363 A, qui avait quitté Poste Keur Ayib (frontière gambienne) pour rallier la commune de Porokhane, qui est à l’origine du choc mortel.

Arrivé à hauteur du village de Keur Cheikh Diallo, le chauffeur qui avait dépassé largement son chargement, a voulu éviter deux charrettes qui circulaient nuitamment sans signalisation devant lui. C’est là qu’il est entré frontalement en collision avec un bus qui venait de la sainte cité.

« C’est aux environs de 20h 08 minutes que j’ai reçu l’appel du maire de Porokhane qui m’a informé. 5 morts ont été comptabilisés sur le coup, 2 autres s’en suivront au cours de l’évacuation au centre de santé de Nioro, ce qui a donné un bilan de 7 morts et 35 blessés qui ont été finalement envoyés à l’hôpital régional El Hadji Ibrahima Niasse de Kaolack par les sapeurs pompiers aux envrions de 2h du matin », a déclaré ce matin le préfet du département Pape Malick Ndao.

Du côté des autorités religieuses c’est Serigne Babacar Mbacké « Moukabaro » qui a brisé le silence avec des prières pour les défunts, avant de tancer sévèrement l’État et les disciples. « Nous prions pour le repos de l’âme des disparus, mais nous ne comprenons pas qu’il ai une absence d’un jalonnement de la gendarmerie à 7 km de Porokhane. L’indiscipline et l’irresponsabilité du chauffeur est à souligner. Selon certains témoins, bien qu’étant plein à craquer, le chauffeur du car a encore pris des clients à Nioro pour 200 f, ce qui est inadmissible. Les disciples qui prennent des véhicules surchargés sont autant responsables que les conducteurs qui les embarquent et les forces de l’ordre qui laissent faire sans broncher. » a- t-il martelé. Aux dernières nouvelles, le bilan est passé à 8 morts. Une des victimes de l’accident a succombé à ses blessures.

Laisser un commentaire