Ziguinchor: Les ordures ménagères ont pris possession des routes et marchés

Ziguinchor: Les ordures ménagères

0

La ville de Ziguinchor pue de partout. A l’origine de ces odeurs qui envahissent la ville, les déchets ménagers et autres cartons que les commerçants en ces lendemains de tabaski ont abandonné dans les rues. La mairie qui doit faire le ménage semble absent dans certains quartiers.

La ville de Ziguinchor est méconnaissable et pue le Camembert, de partout. Au sortir de la fête de tabaski, ce sont des tas d’ordures qui ont pris possession des grandes artères de la ville; obligeant piétons et automobilistes à abandonner certaines voies routières de la capitale de la Casamance. Cette situation avilissante, pour l’image de la capitale du sud, est aggravée par la propagation d’odeurs nauséabondes qui se dégagent de ces tas d’immondices.

Au marché Saint Maure des Fossés, à Boucoutte, à Santhiaba, à Lyndiane dans la grande agglomération comme au marché de Grand Dakar, le spectacle est le même: des déchets sont abandonnés depuis des jours sans qu’aucun moyen ne soit mis en place pour remédier à la situation. Premier indexé par les populations, le maire de la ville: Abdoulaye Baldé est aphone.

A la tête de la commune depuis 2009, l’ancien ministre des forces armées, qui réside à Dakar, semble reléguer au second rang les préoccupations environnementales de la ville; même si être le premier magistrat de Ziguinchor reste le seul mandat électif à son actif. Face à la colère qui commence à monter un peu partout dans la ville, de petites équipes de militants sont sorties et ont commencé à prêter main forte à des chauffeurs de tractopelles. Et cela sous fortes doses de propagande électoraliste.

Si des endroits plus visitées comme le marché de Boucotte ont commencé à être débarrassé de leurs ordures, pour le reste de la ville on se bouche le nez. La décomposition des restes de mouton accélérée par la pluie qui s’est abattue sur la ville a augmenté la puanteur de l’air ambiant. Et certains habitants qui se sont débarrassés de leurs ordures ménagers sur la voie publique ont davantage compliqué la situation.

Laisser un commentaire