Zambie : les autorités entrent en guerre contre les poupées sexuelles

    Zambie : les autorités entrent en guerre contre les poupées sexuelles

    Ces autorités ont déclenché depuis près d’un mois, une campagne contre les poupées sexuelles. La loi interdit à quiconque de les commercialiser ou de les utiliser. Ce pays chrétien conservateur déclare qu’il appliquera la législation concernant la fabrication ou la possession « de choses obscènes ».

    « L’utilisation de poupées sexuelles est définitivement en contradiction avec notre patrimoine naturel et nos principes. Dieu a créé l’homme et la femme pour qu’ils puissent se satisfaire sexuellement. Utiliser un objet sans vie est immoral. Alors n’importons pas des croyances et des expériences étrangères »déclare le ministre des affaires religieuses, Godfridah Sumail.

    Cette décision survient après une récente information sur l’arrivée en Zambie de poupées gonflables, apparemment en provenance d’Asie.

    Par ailleurs, les déclarations de Mme la ministre ont suscité des réactions de l’opposition. Selon le parti libéral zambien des Patriotes du progrès économique (PEP), l’attitude du gouvernement concernant les poupées sexuelles n’est qu’un exemple de la nature de plus en plus autoritaire du régime du président Edgar Lungu.

    « L’argument selon lequel la Bible n’autorise pas l’utilisation d’objets est fausse. La même Bible encourage la liberté individuelle et ce serait une erreur d’emprisonner des gens sous prétexte qu’ils possèdent des poupées sexuelles« , a déclaré le président du parti, Sean Tembo.

    Selon M. Tembo, ces poupées pourraient aider dans la lutte contre le sida qui infecte 12,4% de la population zambienne. « Les hommes peuvent utiliser des poupées sexuelles et cela réduirait le taux du sida », a-t-il souligné.

     

    Laisser un commentaire