Violence conjugale : un homme bastonne sa “awoo” pour…

Violence conjugale : un homme

Une scène de violence conjugale finit sa course au tribunal. En effet, pour une banale histoire, un maitre coranique a bastonné sa femme qui se trouve être la première. Le maitre coranique, attrait au tribunal, risque 6 mois de prison.

Boulaye Savané, puis que c’est de lui qu’il s’agit, est âgé de 37 ans, marié à 3 femmes et père de 10 enfants. Mais il réfléchira la prochaine fois avant de s’acharner sur sa première épouse, Fatoumata Diaby, pour des banalités qui ne tiennent pas du tout la route. La victime avec qui il a 5 enfants, est d’avis que son époux prend le malin plaisir de la bastonner à chaque fois que de besoin.

Mais cette fois-ci, l’épouse qui n’a trouvé mieux que de prendre part au service du repas aux taillés par son époux, l’apprendra à ses dépens. Le mari entre en colère et s’acharne sur elle en la frappant avec un fil, lui occasionnant des blessures au dos complètement, avec des traces de violence. Cueilli, Boulaye Savané a été déféré au parquet et par la suite placé sous mandat de dépôt à la citadelle du silence. 

S’exprimant sur le déroulement des faits, le prévenu a battu en brèche toutes les accusations portées à son encontre par son épouse. Des faits qui ont été confirmés par le témoin Sokhna Diaby. « Fatoumata Diab a subi les sévices de son mari avec un fil », balance-t-il. Le parquet a requis une peine de 6 mois ferme à l’encontre de son mari. Selon le substitut du procureur, les faits sont constants car le prévenu ne semble comprendre

Laisser un commentaire