Urgent : Kémi Séba arrêté à l’aéroport Gbessia de Conakry…

Urgent : Kémi Séba arrêté à l’aéroport

Dans le cadre de sa tournée panafricaine, Kemi Séba, le leader de l’Ong Urgence panafricaine (Up), a été retenu à l’aéroport Gbessia de Conakry depuis 14h par les autorités Guinéennes.

Selon l’activiste Ndeye Babel Sow, coordonnatrice de l’Ong UP, jointe au téléphone par senego ce vendredi, le très célèbre activiste n’aurait même pas eu le temps de fouler le sol guinéen, car« c’est dans l’avion que la police guinéenne est venue le cueillir avant de l’envoyer vers une destination que ses compagnons, venus l’accueillir, ignorent ».

« Nous demandons à Alpha Condé, qui est derrière cette arrestation de libérer immédiatement notre leader », a tonné Ndeye Babel Sow au téléphone de Senego. Pour Ndeye Nogaye Babel Sow, cette arrestation fait suite à une menace de la part de Kémi Séba qui est allé en Guinée pour réconcilier les frères Guinéens, divisés par des penchants ethnicistes.

« Nous sommes ici en Guinée, pour faire comprendre à nos frères et sœurs guinéens, que leur pays ne peut  se construire que dans la paix, dans l’unité et l’acceptation de l’autre comme un frère à tout point de vue », a indiqué la coordonnatrice de l’Ong Urgence Panafricaine de Dakar, qui se trouve à l’instant même à l’aéroport de Conakry attendant désespérant Kémi Séba .

« C’est peine perdue pour Alpha Condé, un dictateur qui veut diviser le pays pour s’accrocher au pouvoir. Nous n’allons pas le laisser diviser nos frères guinéens. Cette foule venue très nombreuse l’accueillir à l’aéroport l’a ébranlé et il n’a trouvé de mieux qu’enlever Kémi Séba. Nous  rappelons que l’intimidation ne pourrait arrêter la tempête de l’Urgence Panafricaine », a renchérie Ndeye Babel Sow toujours au téléphone de Senego.

En rappel, Kémi Séba avait fait l’objet d’une expulsion au Sénégal le 6 août dernier, sous motif de menaces à la sécurité nationale. Il avait en effet brûlé un billet de 5000 FR CFA et annoncé des mobilisations à Dakar contre le F CFA, « la monnaie coloniale ».

Laisser un commentaire