Urgent: Une dizaine de mort dans l’effondrement d’une tribune au stade Demba Diop de Dakar

Urgent: Une dizaine de mort dans l'effondrement

0

 La finale de la ligue de football du Sénégal s’est soldée par un drame. Une dizaine de personnes ont été tuées dans l’effondrement d’une tribune et de nombreux blessés sont actuellement à l’hôpital général de Grand Yoff et Fahn.


Un terrible drame vient de se dérouler au stade Demba Diop de Dakar, le second stade le plus important du Sénégal. La finale de la ligue sénégalaise de football qui se déroulait, cet après midi, entre le Stade de Mbour à l’Us Ouakam,  s’est terminée sur une note dramatique. Une dizaine de jeunes, majoritairement, originaires de Mbour ont trouvé la mort dans l’effondrement d’une partie de la tribune.

A en croire les premières informations obtenues par Kewoulo.info, c’est une bagarre entre supporters suivie d’une bousculade qui a poussé les spectateurs pris au piège de la violence à se retrouver en surnombre sur un mur. Sous le poids de ces personnes, le bloc s’est effondré causant la mort d’une dizaine de personnes.

Aussi, de nombreux témoins contactés par kewoulo.info ont déclaré que ce sont des jets pierre qui ont opposé les supporters. Et ils ont duré plusieurs minutes. Et les forces de l’ordre présents sur le terrain ont assisté aux sans intervenir pendant plusieurs minutes avant de charger avec des grenades lacrymogènes balancées dans la foule. Et c’est pour échapper à la violences des supporters de l’US Ouakam comme des effets du gaz paralysant que les partisans de Mbour ont essayé de se sauver avant de trouver la mort.

Originaire de la région, Me Oumar Youm, le directeur de cabinet du chef de l’Etat a déclaré que « Macky Sall, endeuillé par ce drame qui s’est déroulé au stade, a offert des bus pour aider les survivants à rentrer, chez eux à Mbour. » Aussi, à en croire ses confidences, le chef de l’Etat du Sénégal aurait demandé à ses camardes de Benno Bokk Yaakar, en campagne électorale pour les législatives, d’arrêter toute activité politique et festive pendant 24 heures.

Comme le pouvoir, l’opposition incarnée par Abdoulaye Wade a intimé à ses poulains l’ordre d’arrêter toute activité politique. Et, conséquence directe de ce drame, le combat de lutte prévue demain entre Modou Lo et Lac de Guier prévu sur cette même pelouse a été annulé par Mactar Ba, le ministre des Sports.

Pour le moment, de sources hospitalières, on annonce l’acheminement de plus de 300 blessés orientés vers l’hôpital général de Grand Yoff et le centre de Fahn même si certains structures sanitaires ont reconnu avoir reçu des blessés dont le pronostic vital pour certain a été engagé. Ce drame qui est un test pour le système de premier secours du Sénégal a démontré que le pays n’est pas prêt à faire face à des drames sanitaires de cette nature.

 

Laisser un commentaire