Témoignage accablant : « Le véhicule de police qui nous a heurtés, roulait en sens inverse »

Suite et pas fin dans l’affaire du choc frontal impliquant une moto et un véhicule de patrouille de la police du 4e arrondissement de la Médina.

L’accident survenu le 23 avril dernier à 3 heures du matin sur les allées du Centenaire de Dakar, a occasionné un mort et un blessé. Le véhicule de police a heurté un motocycliste et son compagnon, Maguette Cissé qui conduisait la moto et son ami Abdoulaye Timéra. Et selon le rescapé, Maguette Cissé, c’est le véhicule de police qui, roulant en sens inverse, leur a foncé dessus. Timéra succombera à ses blessures.

« J’ai en ma possession les images qui immortalisent cet accident, met en garde Cissé. Lorsque le véhicule nous a heurtés, j’ai remarqué qu’il s’agissait d’un véhicule de la police. C’est alors que je suis venu m’allonger à côté de mon ami, Timéra, qui était gravement blessé, pour le réconforter. Le véhicule de police qui nous a heurtés, roulait en sens inverse. Il a foncé sur moi à vive allure. Les policiers étaient au nombre de quatre. Je suis resté un bon bout de temps au chevet de mon ami, avant que les policiers ne daignent nous rejoindre », explique-t-il dans les colonnes de l’Observateur.

Et « C’est bien après que les limiers sont venus vers nous. L’un d’eux m’a interpellé, me demandant si c’est moi qui conduisais la moto. J’ai répondu par l’affirmative. Je lui ai demandé pourquoi, ils nous ont foncé dessus ? Il m’a sommé de me taire. Il m’a demandé mon nom et celui de mon ami, après quoi, ils se sont retirés à côté. C’est mon père qui, avisé, a quitté Hann-Yarakh, s’est présenté sur les lieux et a avis les sapeurs-pompiers », confie le rescapé dont la version contredit celle de la police.

Selon  un communiqué de presse du bureau des relations publiques de la police nationale, le véhicule de police roulait « en sens normal ». Alors que « Le motocycliste roulait à vivre allure ». Pis, « le conducteur de la moto n’était pas détenteur de permis » selon toujours la police.

Laisser un commentaire