Sénégal: L’USL et Me Abdoulaye Tine seront des législatives et de la présidentielle

L’Union Sociale Libérale

0
122

Le nouveau parti politique qui vient de voir le jour, l’Union Sociale et Libérale (USL) entend révolutionner le champ politique sénégalais à travers une recomposition des forces sociales du pays.

Il convient de relever que ce parti a déjà reçu son récépissé signé par le Ministre de l’intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, depuis le 21 septembre 2016, c’est-à-dire bien avant même son lancement médiatique qui a eu lieu 28 février 2017. « Nous avons reçu notre récépissé depuis septembre 2016», a précisé Me Abdoulaye Tine, le président du parti.

Toutefois, ses statuts adoptés lors de son assemblée générale constitutive ont été déposés depuis le 12 mai 2014 auprès du ministre de l’intérieur.

Fort de sa reconnaissance légale, l’USL compte, désormais, prendre part à tous les rendez vous démocratiques. « Et nous serons, donc, présents aux prochaines élections législatives du 30 juillet 2017. Et à la Présidentielle de 2019 » a fait savoir son leader, Me Abdoulaye Tine, avocat au Barreau de Paris.

Cette formation privilégie le mérite et la compétence dans sa gestion.  « L’USL est un parti ouvert dans lequel vous pouvez prendre les reines rapidement plutôt que de rester un militant anonyme, parfois à vie, une machine à voter sans reconnaissance ». A lancé, sans détour, Me Abdoulaye Tine.

« Nous avons constitué un parti car «le changement, la vraie rupture nécessite forcément de prendre des mandats électoraux pour pouvoir mener les transformations indispensables aujourd’hui pour notre pays», a poursuivi le défenseurs des laissés-pour-compte des nombreux régimes qui ont gouverné le Sénégal.

Son objectif : « faire de la politique autrement ». C’est-à-dire, reprendre le pouvoir pour ensuite le rendre aux citoyens sénégalais tout en réhabilitant la politique, dans notre pays.

L’Union Sociale Libérale (USL) a aussi pour objectif de rehausser le niveau de la politique au Sénégal afin que les gouvernements soient à la hauteur des talents et de l’espérance des Sénégalais.

« Nous sommes des citoyens convaincus qu’il est temps de redonner ambition et passion à la politique dans notre pays. Nous avons décidé de refuser la résignation et la fatalité et de considérer que la politique ne doit pas se réduire à de la démagogie et à des promesses non tenues. Nous pensons, maintenant, qu’une autre manière de faire la politique est possible, celle qui mettra les intérêts de la partie au-dessus des partis et reposera sur des soubassements étiques et moraux», a soutenu Me Abdoulaye Tine.

Du point de vue idéologique, selon le Président de l’USL, « l’identité remarquable des socialistes a disparu. » A l’en croire, « les socialistes qui ont mené des politiques libérales dans notre pays, seraient devenus des libéraux sous le poids de la réalité politique et ont cessé d’être des socialistes tout court. »

Toujours dans sa manière de voir, « le socialisme seul ne peut pas développer ou faire émerger un pays tout comme le libéralisme. Nous avons vu donc des socialistes faire appliquer une politique libérale et vice versa. »

Aussi, Me Abdoulaye Tine est convaincu que «aujourd’hui, l’ordre politique sénégalais ne peut plus être le seul fait de bâtisseurs d’utopie et que seules des actions concrètes conduites avec pragmatisme sur la réalité de notre pays pourraient nous permettre d’atteindre l’objectif d’une vie sociale harmonieuse. »

« En un mot, on peut dire qu’être social libéral, pour le président de l’USL, c’est accepter le fonctionnement du marché et le primat des libertés tout en rétablissant une exigence de justice qui transcende les droits individuels. »

A en croire son leader, « l’USL prône donc une vision pragmatique de la politique, une doctrine de l’action. » Il convient, aussi, de préciser que l’Union Sociale Libérale est le seul parti politique de l’échiquier Sénégalais à se réclamer ouvertement de l’idéologie sociale libérale.

L’USL est donc un parti crée par des membres de la société civile, des Sénégalais jusque là sans- parti qui ne se reconnaissent pas dans les autres courants politiques compte faire bouger les repères politiques et idéologiques de l’espace public sénégalais.

Enfin, le Parti USL qui vient d’achever la mise en œuvre de sa stratégie d’institutionnalisation et d’implantation dans les 14 régions du Sénégal ainsi que dans la diaspora, compte organiser à Dakar une grande cérémonie de lancement officiel en juin 2017 et dévoilera à cette occasion son programme, c’est-à-dire le nouveau projet de contrat social qu’il entend proposer aux sénégalais.

Laisser un commentaire