Sénégal: Les ordures et odeurs intempestives prennent le contrôle des rues de Dakar

Sénégal: Les ordures et odeurs intempestives

A Dakar, la grève des concessionnaires a rempli les rues de la capitale de tonnes d’ordures. Voici les réactions de quelques sénégalais sur cette situation.

La situation des ordures exposées dans les rues de Dakar devient insupportable. Après seulement 3 jours de grève des concessionnaires, la vie commence à devenir difficile. Partout dans la ville, c’est la puanteur. Cette grève est due au non paiement des concessionnaires depuis plusieurs mois. Notre équipe qui a fait un tour dans la ville a recueilli l’avis de certains sénégalais sur la question.

Un témoin s’est confié à nous en affirmant que : « tout travailleur doit être payé à la fin du mois. Les concessionnaires travaillent toute la journée, font face à d’énormes difficultés et s’exposent à des dangers ». Dans ce sens, le fait même d’être en contact avec ces ordures est risqué. Et à lui d’ajouter: « Ce travailleur quelque soit son salaire, il faut le payer; ainsi va la vie »

A Nord-Foire, un des quartiers de la capitale, où un autre témoin nous raconte comment il vit avec ces ordures ces derniers jours : « les ordures exposées dans les rues ne sont pas beau à voir. Ce n’est pas bon pour la santé car l’odeur peut contaminer l’air que nous respirons. Donc ce qui est néfaste pour notre bien-être. Actuellement, dans notre secteur, il y a des vers et des mouches partout. Franchement l’Etat ne devait pas accuser de retard dans le paiement des salaires de ces concessionnaires ». Et d’ajouter qu’« ils doivent même être les premiers à être payés ».

Par ailleurs, il y a un aspect à prendre au sérieux, c’est la santé. Sur ce plan, le fait que ces ordures soient exposées dans les rues est risqué. C’est dans cette dynamique qu’un témoin nous dit que : « si cette situation dure, on risque de le payer au prix de notre santé. Certains enfants jouent dans ces ordures qui peuvent les rendre malades ».

Laisser un commentaire