Sénégal: A quelques heures du début du Maagal, on compte déjà plus de 40 morts

Sénégal: A quelques heures du début du Maagal, on compte

Il se veut le lieu de commémoration de la résistance d’un homme, de la victoire de l’islam sur les plans diaboliques du colonisateur français et devait, à ce titre être magnifié. Mais, se rendre au Maagal de Touba commence à devenir dangereux pour les adeptes du mouridisme. A quelques heures du démarrage de la cérémonie, Touba a déjà enterré plus de 40 fidèles, tués tous par la route.

C’est ce matin que va débuter le grand Maagal de Touba, une cérémonie commémorant le départ à l’exil de Cheikh Ahmadou Bamba, à 194 km de Dakar. Et malgré la multitude des forces de l’ordre déployées dans la ville sainte comme sur le trajet de Touba, les mauvaises habitudes des Sénégalais ont la vie dure. Et endeuillent toute la nation.

Après les 25 morts déplorés ce lundi sur la route départementale R3 entre Kébemer et Sagata dont une partie des victimes a été enterrée hier dans la capitale du mouridisme, la route, sinon l’indiscipline des chauffeurs, continue de tuer des pèlerins. Et rien n’indique que des mesures idoines aient été prises pour indiquer l’hécatombe.

Puisque, à peine le Sénégal s’est remis de ces décès, 5 morts de plus ont été enregistrés dans l’après midi du lundi. Alors qu’on croyait inacceptable ce bilan humain jamais déploré sur cette route, voilà que les services de sécurité et de secours sont venus annoncer la mort de 7, puis de 3 autres personnes décédées toutes à la suite d’accidents de la route.

Au moment où ces lignes sont écrites, à 7 heures en cette matinée du 8 novembre 2017, on déplore déjà la mort d’une quarantaine de personnes; compte non tenu des chiffres qui n’ont pas encore été enregistrés par les services de sécurité et secours. Comme des risques liés au retour de cette masse estimée à plus de 2 millions d’individus actuellement sur place. A ce rythme, le bilan au sortir de ce Maagal sera lourd, très lourd.

Laisser un commentaire