Retard des bourses, billets de retour, renouvellement de passeport, frais de bagages : les étudiants sénégalais au Soudan interpellent Macky Sall

Retard des bourses, billets de retour, renouvellement

A general view shows the Western Wall (R) and the Dome of the Rock (L) in the Al-Aqsa mosque compound in the Old City of Jerusalem on December 5, 2017. The EU's diplomatic chief Federica Mogherini said that the status of Jerusalem must be resolved "through negotiations", as US President Donald Trump mulls recognising the city as the capital of Israel. / AFP PHOTO / THOMAS COEX

Sous le couvert de l’ambassadeur du Sénégal au Caire, TALLA FALL, du directeur du Bureau des bourses des pays arabes au Caire, Habib Sarr; du directeur du service de gestion des étudiants sénégalais à l’étranger, Moise Sarr et du Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Mary Teuw Niane, les étudiants sénégalais au Soudan depuis quatre ans et quelques, souffrent de problèmes extrêmement difficiles dans tous les domaines tels que le retard de bourses, le problème des billets de retour, le renouvellement de passeport, les frais de bagage.

Pis, on note une répétition annuelle de tous ces problèmes sans résolution jusqu’à maintenant et cela est dû à une négligence totale de ces autorités, qui semblent ne pas être concernées par ces problèmes.

Les problèmes sont dans le détail:

1/  Les bourses qui doivent se payer par trimestre connaissent actuellement un retard de plus d’une année et cela se répète depuis quatre ans et lors du payement de ces dettes, on trouve certains parmi les étudiants qui ne sont pas payés et jusqu’à présent, nous demandons où se trouvent ces virements.

Lors de l’année scolaire 2014/2015, il y a cinq étudiants qui n’ont pas reçu leurs bourses jusqu’à présent et cela se répète encore en 2015/2016 pour quatre étudiants de plus en 2016/2017, d’autres étudiants sont omis de la même manière. En plus, jusqu’à présent, les étudiants sénégalais au Soudan n’ont pas encore reçu leurs bourses pour l’année 2017/2018 et ceci leur crée d’énormes problèmes et certains étudiants n’arrivent plus à payer les frais d’inscription et les amendes de séjour expirés, la légalisation du diplôme qui vaut 100 dollars actuellement et d’autres préoccupations nécessaires comme les soins  médicaux…

2/  Le retard des billets de retour qui actuellement devient permanent et pousse certains étudiants à  payer eux-mêmes leurs billets malgré les  maigres moyens.

3/  Les frais de bagages : depuis trois (3) ans, ces frais qui accompagnaient le billet, ne sont plus envoyés, forçant ainsi les étudiants à laisser la majorité de leurs bagages derrière eux.

4/ Problème d’autorité administrative: C’est pour cela  Monsieur le président nous vous demandons de nous implanter une ambassade au Soudan, pour pouvoir régler tous les problèmes qui tombent dessus tel que le celui des passeports pour lesquels on peut rester une année sans renouvellement et cela se répète chaque année, exposant alors les étudiants à des amendes très chères par rapport au séjour.

Vu tous ces problèmes, les étudiants sénégalais au Soudan lancent un message et un appel solennel à monsieur le Président MACKY SALL, pour qu’il tourne son regard vers ces étudiants qui sont au Soudan, pour une résolution définitive de tous leurs problèmes.

Laisser un commentaire