RD Congo : Le bilan du massacre de policiers dans la province du Kasaï

Le bilan du massacre

Un document signé par le colonel Mwanamputu Empung, porte-parole de la police, a indiqué que 39 de ses agents ont été tués, le vendredi 24 mars 2017 lors d’une embuscade tendue par des miliciens rebelles dans le Kasaï.Ce communiqué a laissé également entendre que de nouvelles mesures vont être prises dans la province.

Le colonel Pierre-Rombaut Mwanamputu, porte-parole de la police, a annoncé, Lundi 27mars, un bilan officiel le chiffre de ses 39 policiers morts dans une embuscade, 24 mars 2017.

Selon Pierre-Rombaut Mwanamputu, porte-parole de la police, les victimes seraient tombées vendredi matin dans une violente embuscade à Kamuesha, à environ 75 km au nord-est Tshikapa, capitale de la province du Kasaï, alors qu’elles circulaient à bord de deux camions de transport de troupes.

Ils ont été enterrés par leurs bourreaux dans une fosse commune, a ajouté l’officier dans un communiqué annonçant « que des dispositions urgentes ont été prises pour mettre définitivement un terme à l’insécurité qui sévit » au Kasaï « par la mise hors d’état de nuire » des partisans de Kamuina Nsapu.

D’après le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU, les affrontements entre les miliciens et les forces de l’ordre ont fait au moins 400 morts. Un bilan probablement sous-évalué.

Laisser un commentaire