RAPPEL : 1 mois après sa disparition, Habib Faye toujours dans les coeurs

RAPPEL : 1 mois après sa disparition, Habib Faye toujours dans les coeurs

Habib Faye est décédé, il y a un mois pile. Génie de la basse, ami et partenaire de Youssou Ndour au Super Étoile, il avait 53 ans. Habib Faye était un garçon discret. Sur scène, il était rangé au fond, près des rideaux. Entre lui et le public, Youssou Ndour au micro. Parfois avec Jimmy Mbaye, ils s’avançaient au premier rang pour esquisser des pas de danse avant de regagner leur coin en synchro. Ce geste, ils l’ont répété dans presque toutes les grandes scènes mondiales. Pendant près de 30 ans.

Son rôle pourrait paraître simple, voire insignifiant. Mais au Super Etoile, Habib Faye était le « Big boss ». Il n’était pas seulement bassiste. Il était aussi arrangeur, concepteur, claviériste et compositeur. Sans lui, le Super Étoile perd son âme. « Rien ne sera plus comme avant », a pleuré Youssou Ndour.

Habib Faye est mort mercredi 25 avril. Emporté par une infection pulmonaire. Sa maladie n’était pas connue. « Il continuait à mener ses projets tout en souffrant en silence », témoigne, admiratif, Vieux Mac Faye, son frère et mentor.

Habib venait d’entamer une tournée et préparait un album. « Il avait encore tellement de choses à dire d’un point de vue culturel et musical, regrette son frère. Il s’attachait à faire valoir une nouvelle forme de jazz ethnique. »

Ce projet l’a amené à courir le Sénégal pour classer les rythmiques propres à chaque ethnie et les mêler au jazz.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire