Politique: Un vent de révolte souffle dans le rang des soutiens de Mame Boye Diao à Kolda

C’est certainement la dernière chose des choses dont a besoin le directeur des Domaines préoccupé qu’il est par d’autres réalités plus pressantes. Alors qu’il est absent de la scène depuis quelques temps et que certains le disent hors du pays, Mame Boye Diao va devoir gérer une rébellion interne qui risque de lui faire perdre ses bases politiques dans la capitale du Fouladou.

A en croire des sources politiques à Kolda, “les lieutenants de Mame Boye sont divisés et beaucoup de départs vont être entendus ces temps-ci dans leurs rangs”. A l’origine du vent mauvais qui souffle dans le camp des “Mame Boye Boys” se trouve l’entêtement du directeur des impôts de n’avoir comme interlocuteur que Boun Omar Dia, un politicien originaire de Tankanto escale, dans le département de Kolda. Considéré comme le bras droit de Mame Boye Diao -puisque c’est lui son principal envoyé spécial auprès des familles religieuses-  Boun Omar Dia a la responsabilité de veiller à Kolda sur les 14 grands soutiens du directeur des Domaines.

Nous étions 14 responsables, chacun a été candidat aux dernières locales. L’un d’entre nous a quitté la coalition. Et ce sont les 12 restants qui ne nous sentons plus à l’aise dans ce groupe à qui Mame Boye a imposé Boun Omar Dia.” A déclaré, sous anonymat, un membre de ce groupe. Interpellé sur la question, Mame Boye Diao n’a pas voulu se prononcer sur le sujet préoccupé, certainement, par des questions plus graves sur le plan national. Ces derniers temps, des bulletins d’information servis au président et qui ont motivé le limogeages d’Abdou Karim Fofana, son ministre de tutelle, ont laissé entendre que “le chef se prononcera bientôt sur le sort du directeur des Domaines.”

Sur le plan local, au nombre de 14, les lieutenants de Mame Boye Diao qui s’étaient présentés aux dernières locales avaient tous été battus, sauf deux: Idrissa Baldé a réussi à devenir le maire de Dabo et Massiré Souané a obtenu le suffrage des habitants de Salikégné. “C’est parce qu’il a été confronté au mépris de Mame Boye et parce qu’il a été ignoré par son leader que Idrissa Baldé a claqué la porte du groupe.” Ont tenu à préciser des proches du maire de Dabo que des fanatiques de Mame Boye avaient accusé d’avoir largué leur leader pour des ténors politiques Koldois. L’entêtement de Mame Boye de n’avoir comme interlocuteur que Boun Omar dans le département est d’autant plus inacceptable que ce politicien mal aimé a été battu dans sa commune Tankanto par Abdallah Sow.

Comme s’il avait besoin de cette proximité d’avec le chef, pour se refaire une image de gagnant, Boun Omar Dia -accompagné de ses partisans- ne ratent aucune occasion pour se faire photographier sous tous les angles. Et venir diffuser leurs images dans le groupe Whatsapp des soutiens de Mame Boye Diao. “Voila où on en est. Plusieurs d’entre nous ont interpellé Mame Boye sur la situation. Il reste muet s’il ne prend pas des engagements qu’il ne respecte jamais. Et, puisque son silence nous fragilise et quand on voit que ce ne sont que les seules directives de Boun Omar Dia qu’il prend en considération, nous allons lui faciliter la tâche. Quitter sa coalition de leaders. Et prendre notre destin en main.” Ont averti 12 des 13 mousquetaires de Mame Boye Diao à Kolda.

2 Commentaires

Laisser un commentaire