La pique du Premier ministre aux patrons sénégalais

La pique

Le Premier ministre, Mahammad Dionne, a adressé une belle pique aux grands patrons sénégalais. À la suite du président du Cnp, Baïdy Agne, qui, comme à l’accoutumée, a égrené l’éternel chapelet de doléances du privé national (pression fiscale, dette intérieure, etc.), le chef du gouvernement a pris la parole pour demander aux chefs d’entreprises locaux de se montrer plus offensifs, histoire d’équilibrer la balance des paiements du pays.

Dénonçant les importations massives, Dionne dit : «Certains me parlent de portes, de fenêtres, mais moi je vous dis que même des clous, on en importe. Oui, on importe des clous.» Ça pique ! Au propre comme au figuré.

Sans doute pour titiller l’orgueil de ses interlocuteurs, dans la foulée de son réquisitoire, le Premier ministre leur a demandé de s’inspirer du Pdg de Wari, Kabirou Mbodji, dont le groupe vient de racheter Tigo. Une opération qui fait passer l’opérateur de téléphonie, qui était sous pavillon étranger, dans le giron sénégalais.

 

(Source : Les Échos)

Laisser un commentaire