Paul Kagamé enrôle le génie Tidjane Thiam et le nomme comme PCA du Rwanda Finance limited

Le banquier franco-ivoirien Tidjane Thiam a tourné la page de Crédit Suisse dont il a démissionné de ses fonctions de directeur général, le 7 février dernier. Il commence une nouvelle expérience au Rwanda.

Ce, après que le Premier ministre rwandais Édouard Ngirente l’a nommé président du Conseil d’administration du Rwanda Finance limited, l’agence gouvernementale chargée du développement et de la promotion du Kigali International Financial Centre (KIFC). Tidjane Thiam a été nommé en même temps que six autres personnes.

Après ses études, il intègre en 1986 l’entreprise McKinsey& Company en qualité de consultant en management.
En 1988, il obtient un MBA à la prestigieuse Insead, à Fontainebleau,
En 1989, Tidjane Thiam part aux Etats-Unis, à New York, où il intègre le Young Professional Program initié par la Banque mondiale.

En 1994, Tidjane Thiam est rappelé par le gouvernement de Côte d’Ivoire et devient le directeur du Bureau national d’études et de développement technique à Abidjan, chargé des grands travaux. Il travaillera dans des circonstances exceptionnelles après la dévaluation de 50% du franc CFA. Son poste le plaçait au cœur de nombreuses négociations et demandes de subventions.
En 1998, il sera finalement nommé ministre de la planification.

Le 24 décembre 1999, un coup d’État éclate en Côte d’Ivoire et les militaires prennent le pouvoir. Tidjane Thiam, aux Etats-Unis à ce moment-là, décide d’abandonner la politique.
Le 6 janvier 2000, il passe la main à son successeur.

De retour en France, il rejoint finalement l’entreprise McKinsey en tant qu’associé en mai 2000.

Laisser un commentaire