Paris : déclarée morte par le SAMU, elle revient à la vie devant les policiers

Paris : déclarée morte par le SAMU, elle revient à la vie devant les policiers

Digne d’un épisode de Walking Dead, selon les policiers.

Jeudi dernier à Paris, une mère de famille de 49 ans, souffrant d’anorexie sévère depuis l’âge de 20 ans, a été retrouvée inanimée par sa fille à son domicile du 13ème arrondissement. Arrivés sur place, les pompiers et le SAMU tentent de la réanimer, en vain. Le médecin décide finalement de déclarer son décès à 18h10 et signe le certificat « avec un obstacle médico-legal » (cause suspecte).

Une heure plus tard, un officier de police judiciaire et un gardien de la paix commencent les constatations comme le veut la procédure. Ils soulèvent le drap sous lequel repose la dépouille et remarquent des mouvements au niveau du ventre. Le gardien de la paix prend le pouls au niveau de la veine jugulaire et constate une réaction. L’officier appelle immédiatement les secours pour un coaching de massage cardiaque en direct.

Selon Le Parisien, l’opération dure trente minutes. Les fonctionnaires se relayent. L’un d’eux tient la main de la femme et lui parle. Le cœur de la victime repart sur un rythme de croisière. Les policiers rappellent alors le médecin des pompiers afin qu’il constate officiellement que la dame est bien vivante. Dans la foulée, elle est transportée en réanimation à l’hôpital Necker dans le 15ème.

Sans les policiers, la femme aurait été enterrée vivante. « C’est une résurrection après Pâques », s’enthousiasme Jérôme Coumet, le maire PS du 13ème arrondissement de Paris. « Nos collègues ont cru se retrouver dans un épisode de Walking Dead. Leur réaction a été salutaire pour la malheureuse. C’est une histoire de dingue », poursuit Yvan Assioma, secrétaire régional du syndicat Alliance.

Laisser un commentaire