Ouakam : Les conseillers et agents de la mairie attaquent le maire Samba B Diallo à la gendarmerie

Ouakam : Les conseillers et agents de la mairie attaquent le maire Samba B Diallo à la gendarmerie

Un groupe de conseillers municipaux de la mairie de Ouakam et le camp du maire Samba Bathily Diallo ont fini devant la gendarmerie, en voulant solder leur différend. Tout est parti de la réunion du Conseil municipal de mercredi dernier. Ce jour-là, des conseillers municipaux ont exigé du maire, la transparence dans la construction d’un poste de santé.

D’après « Tribune », la réunion était houleuse. Il y a eu des affrontements entre les conseillers qui exigent la transparence dans la gestion du maire et des proches de ce dernier. Certains sont des agents municipaux. Six (06) conseillers ont été blessés. Munis de leurs certificats médicaux, ils ont porté plainte à la gendarmerie contre les «nervis» du maire.

Hier, certains conseillers municipaux ont été auditionnés sur leurs plaintes. «J’ai porté plainte contre un nommé Gorgui Sèye. Il m’a tabassé le jour de la réunion devant le maire et l’adjoint du sous-préfet, qui n’ont pas réagi. J’ai été auditionnée sur cette plainte», raconte la conseillère municipale, Penda Ngom, à sa sortie de la gendarmerie. Elle poursuit : «Je n’ai pas reçu une plainte du maire».

Mais un proche du maire Samba Bathily Diallo dégage en touche les allégations de Penda Ngom. Baye Gorgui Sèye, agent municipal, souligne qu’il n’y avait pas de nervis dans la salle. Ce proche du maire, rencontré devant la gendarmerie de Ouakam, un peu avant son entrée, affirme qu’il est venu pour être auditionné, suite à une plainte qu’il a déposée contre Fatou Niang, 1ère adjointe du maire.

«Elle m’a filmé. Je lui ai demandé de supprimer la vidéo. Elle m’a brutalisé jusqu’à me blesser. Je suis là pour être entendu sur la plainte que j’ai déposée contre elle», soutient Gorgui Sèye.

Le moins que l’on puisse dire est qu’entre le groupe de conseillers municipaux et le camp du maire, le fossé de la «haine» est profond. Le maire de Ouakam, Samba Bathily Diallo aurait porté plainte, lui aussi, contre vingt et un conseillers municipaux.

«Nous attendons sa plainte avec beaucoup d’impatience. Cela permettra de clarifier les choses. Mais c’est dans la presse que nous avons entendu qu’il a porté plainte», martèle Mamadou Goudiaby.

«Il disait que nous sommes deux pelés trois tondus. Mais, s’il porte plainte contre 21 conseillers municipaux, cela veut dire que le tiers du conseil municipal est contre sa gestion», soutient M. Goudiaby.

Le groupe de conseillers municipaux reproche au maire Samba Bathily Diallo, une mauvaise gestion du foncier de Ouakam, une gestion non transparente des fonds dégagés pour la lutte contre la COVID-19, entre autres.

Laisser un commentaire