Nasser Al-Khelaïfi mis en examen pour avoir « validé » un versement de 3,5 millions de dollars en faveur de Lamine Diack

Nasser Al-Khelaïfi mis en examen pour avoir

Texte alternatif de la bannière

La nouvelle est tombée ce mardi. Le président du Paris Saint-Germain Nasser Al-Khelaïfi a été mis en examen pour « corruption active » dans l’attribution des Mondiaux d’athlétisme en 2017.

Il est soupçonné d’avoir « validé » un versement de 3,5 millions de dollars (3,1 M€) en faveur de Lamine Diack, l’ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), afin de faciliter l’obtention de la compétition, finalement organisée à Londres.

Il est soupçonné d’avoir voulu « acheter » l’organisation des Mondiaux d’athlétisme de 2017 et 2019 par la Qatar..

Nasser Al-Khelaïfi était dans un premier temps placé sous le statut de témoin assisté dans le cadre de cette affaire, qui concerne une société qatarienne dirigée par son frère, Khaled Al-Khelaïfi, et une société sénégalaise appartenant au fils de Lamine Diack. Ce dernier, ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme, a lui été mis en examen pour « corruption passive ».

Laisser un commentaire