Mort d’un détenu: L’administration pénitentiaire se lave à « grande eau »

Mort d'un détenu

Texte alternatif de la bannière

La mort du prisonnier Abdoulaye Sidibé, alias Abdoulaye Cissé, secoue l’administration pénitentiaire. Ancien militaire, le détenu, purgeait sa peine à la Maison d’arrêt de Liberté VI pour le meurtre de son frère Boubacar Sidibé.

Il est décédé samedi dernier des suites d’une crise après une première perfusion. À la seconde, il a arraché le ballon et c’est en tentant de le maîtriser que les gardes l’ont blessé et il a fini par mourir. Le défunt, selon L’As, était bien portant.

Des accusations que le directeur de l’administration pénitentiaire botte en touche. Le colonel Jean-Bertrand Bocandé précise qu’il n’y a rien de suspect dans cette mort. L’autopsie, prévue aujourd’hui, permettra d’y voir beaucoup plus clair.

Laisser un commentaire