Momar Ndao, Ascosen: « L’interêt des populations doit primer dans le choix des major pétroliers

Momar Ndao, Ascosen: "L'interêt des populations doit

0
20

Dans un entretien exclusif que nous accordés El’hadji Momar Ndao, le président de l’Ascosen s’est penché sur la situation au sommet de l’Etat. Ainsi, il est revenu sur la démission du ministre de l’énergie, Thierno Alassane Sall.

Si un président en arrive à se séparer d’un de ses ministres ou qu’un ministre en arrive à démissionner, il est à noter qu’il y a un problème. A en croire Momar Ndao, « le président a le droit de contrôler le travail de ses ministres, car c’est lui qui vous a choisi parmi 13 millions de sénégalais. »

Aussi, le président de l’Ascosen a déclaré que « un ministre ne doit pas contredire son Premier ministre ou le président de la République, parce que l’expérience que le Premier ministre ou le président a eu, le ministre ne peut ne pas l’avoir. »

D’après les informations à sa disposition, Momar Ndao a déclaré avoir appris que « le ministre de l’Energie voulait que Total paie plus cher que Kosmos Energy. Total est arrivé à augmenter le prix. Et malgré ce fait, il n’était pas content du prix. C’est pourquoi il a refusé de signer. » Se basant sur les confidences qu’il a obtenues, Momar Ndao a déclaré que « d’autres sources ont affirmé que Thierno Alassane Sall voulait vendre les dits contrats à un autre société, qui est Kosmos. »

Se voulant catégorique, El’hadj Momar Ndao a déclaré que « Total peut ne pas payer le prix de Kosmos, parce que Kosmos a déjà  trouvé du pétrole tandis que Total doit s’engager dans la prospection. »

Alors, quoi qu’il en soit, le président de l’association des Consommateurs sénégalais pense que « on doit défendre l’intérêt de la population. »

Laisser un commentaire