Meurtre de Fallou Diop : « Pourquoi je n’ai pas présenté mes condoléances »

Meurtre de Fallou Diop

Mme Ndèye Ramatoulaye Guèye Diop, ministre en charge de l’Enfance, s’est montrée outrée par les propos selon lesquels elle serait insensible à la douleur des parents de Fallou Diop, cet enfant qui a été volé puis tué à Rufisque.

Elle s’est insurgée contre une telle caricature et a révélé, qu’elle a, elle-même, connu la douleur de perdre un enfant. « Ils ont dit que j’ai été insensible à cette histoire. Nul n’est mieux placé que moi, maman, qui ai perdu mon enfant, fils unique, dans des circonstances douloureuses, pour comprendre la douleur de cette maman. Donc avant de communiquer, allez vers la personne, interrogez là, voyez pourquoi elle n’a pas communiqué. »

« Et je dirais que c’est à cause de cette presse que je n’ai pas communiqué la-dessus, que je n’ai pas présenté mes condoléances à cette famille. Parce que je voulais résister à la pression. Pour moi, aller présenter mes condoléances reviendrait à accepter cette pression sur moi. Mais je partage sa douleur« , a déclaré Mme Ndèye Ramatoulaye Guèye Diop qui s’exprimait face à la presse, en compagnie du ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye.

Laisser un commentaire