La mère d’Oulèye Mané implore la clémence : « Ma fille a eu tort »

La mère d'Oulèye Mané implore la clémence

0

Oulèye Mané placée sous mandat de dépôt, depuis le vendredi dernier, sa maman fond en excuse pour demander la clémence pour sa fille. Mariètou Diatta qui a fait face à la presse, ce jeudi 8 juin, a présenté les plates excuses de la famille à l’endroit des autorités judiciaires, mais surtout au président de la République, Macky Sall qui a fait l’objet d’un photomontage.

Dans ses propos, la maman ne s’est pas limitée à plaider la clémence pour son enfant. Elle a aussi relevé qu’Oulèye, 4e enfant d’une famille, a reçu une éducation exemplaire.

« Oulèye Mané est un soutien de famille. Elle est une deuxième maman pour ses frères et sœurs. Je n’ai pu la voir qu’une seule fois depuis mon retour de Casamance. Et lorsqu’on s’est rencontrée, on n’a pas discuté 5 minutes. Elle s’est juste jetée sur moi en me demandant de lui accorder mon pardon. Nous qui sommes ses parents, savons tous que ses co-prévenus et elle ont eu tort. C’est pour cela que j’ai tenu à demander la clémence. Oulèye a eu tort. Je demande la clémence au président. Je présente mes excuses au nom de toute la famille. Ils ont commis une erreur et je suis certains qu’ils ne referont plus jamais la même erreur. Je ne compte que sur lui pour nous soutenir. Je vis depuis 9 ans en Casamance et c’est elle-même qui veille sur ses frères », a lancé la maman de Oulèye, les larmes aux yeux.

Désespérée, elle tend la main à la Première Dame pour solliciter son intervention en faveur de sa fille. « J’invite Marième Faye à s’impliquer dans ce dossier pour venir en aide à Oulèye. On n’a pas les moyens de prendre un avocat. Ce qui m’inquiète c’est qu’on ne sait pas quand est-ce qu’elle sera face au juge pour son procès. Je n’ai pas les moyens de prendre un avocat pour sortir ma fille et ses co-prévenus de cette situation », a dit Mme Diatta.

Cette dernière dit avoir été informé de la situation vers 17 heures. C’était durant ce mois de Ramadan. « A l’heure de la rupture de jeûne, je n’arrive pas à avaler le moindre morceau de nourriture. Je ne bois que du café. Je n’ai pu la voir qu’une seule fois. Elle est respectueuse, sociable et a le sens du partage et du devoir. J’estime que c’est une erreur de jeunesse qui a mal tourné pour elle. Et je le regrette ».

 

Auteur Seneweb

PARTAGER
Article précédentZiguinchor : L’antenne de la Police technique et scientifique installée
Article suivantNdogou Li Avec Tane Bombé épisode 14 du vendredi 09 Juin 2017
Babacar Touré
Journaliste d’investigation, Babacar Touré est le Directeur de Publication de www.kewoulo.info. Il a dirigé la publication de www.senenews.com et a été, tour à tour, directeur de publication de L’indépendant-hebdo, un journal d’investigation sénégalais. Diplômé en Sciences politiques à l’Université de Paris 8, Saint-Denis (France), ancien Reporter à la rédaction du Témoin puis à L’Obs, à Dakar, Correspondant à Paris de Sen-Tv et La Tribune, il a collaboré avec Le Courrier de Mantes -Les Yvelynes-, Le Républicain, -Essonne- en région parisienne. Livres Publiés: -«Cote d’Ivoire, violences d’une transition manquée» (L’Harmattan 2007), -« Le triomphe de l’imposture, Enquête sur l’énergie au Sénégal» (Paris Edilivres 2009)

Laisser un commentaire