Me Clédor Ciré Ly: « Avec ces libérations, j’espère que le Sénégal va se débarrasser des articles sur l’offense au chef de l’Etat »

Me Clédor Ciré Ly: "Avec ces libérations

1

Me Clédor Ciré Ly a la victoire modeste malgré l’immensité de son succès. L’avocat de Amy Collé Dieng, libérée ce lundi, s’est prononcé sur la liberté provisoire accordée à sa cliente. Dans un entretien exclusif, il a déclaré qu’avec ces libérations tous azimuts, il espère que le Sénégal va se débarrasser des articles sur l’offense au chef de l’Etat.

Il avait donné 5 jours à la justice pour réparer les entorses au droit commises par le juge d’instruction qui ne s’était pas opposé à la volonté du maitre des poursuite; en plaçant Amy Dieng en détention préventive alors que la loi, en la matière, recommande de la laisser en liberté.

En matière d’offense au chef de l’Etat, la loi héritée de la France veut que « si le juge d’instruction devant instruire un dossier se trouve dans la zone de résidence de la prévenue, celle-ci soit laissée libre jusqu’au jugement.

Mais, dans leur volonté de « montrer l’exemple », comme le veut le parquet, le juge d’instruction a appliqué les recommandations du procureur de la République -qui a corsé le dossier pénal de la dame en y ajoutant le délit de diffusion de fausses nouvelles »- en mettant Amy Collé Dieng en détention.

Irrité par ces anomalies, Me Clédor Ciré Ly avait, dans un entretien accordé à nos confrères de Pikini Production, laissé 5 jours francs à la justice.

« Dépassé ce délai, avait averti l’avocat, nous allons prendre nos responsabilité. » Avec la fin du délai qui est tombé ce lundi, l’avocat pense que la justice a réparé un tort qu’elle a fait à la chanteuse. Et souhaite la fin des délits d’offense au chef de l’Etat et de l’article 137 du code pénal; parce qu’ils n’ont pas leur place dans un Etat de droit.

1 COMMENTAIRE

  1. Dans un pays de je m’en foutismes de la loi du plus fort avec a leur tête un presi incompétent, on peut s’attendre au plus pire ridicule que cela puisse être. Chimm régime du ridicule et du diaye dolé. Méprise wallay

Laisser un commentaire