En cas de victoire de François Fillon, Manuel Valls annonce vouloir «trouver des compromis avec la droite parlementaire

En cas de victoire de François Fillon

Après avoir annoncé, ce mercredi matin, qu’il voterait pour Emmanuel Macron, Manuel Valls a déclaré qu’il n’exclurait pas de travailler avec François Fillon en cas de victoire.

L’ancien Premier ministre annoncé son ralliement au candidat d’En Marche !, expliquant que s’il ne soutenait pas Benoît Hamon, c’est pour ne « prendre aucun risque pour la République », face aux sondages qui donne Marine Le Pen gagnante.

Dans un entretien accordé à une source, Manuel Valls a justifié son choix : « Il faut assumer la responsabilité d’aider le prochain président de l’arc républicain. En premier lieu, Emmanuel Macron, bien sûr, dès avant le premier tour ».

Mais l’ancien Premier ministre socialiste a déjà ouvert la porte à la droite en cas de victoire de François Fillon : « Même si François Fillon sortait vainqueur de ce combat, il faudrait aussi chercher à trouver des compromis avec la droite parlementaire. Sans se renier, sans gommer nos différences. Mais il faut en finir avec les dogmes. Ne plus s’enfermer dans des postures figées, politiciennes, repliées sur elles-mêmes ».

Laisser un commentaire