Mali:Ce dimanche, au moins 11 morts dans une attaque contre l’armée

Au moins onze militaires maliens ont été tués tôt dimanche matin au cours d’une attaque contre la base militaire de Boulikessi, au Mali.

« Des hélicoptères de l’opération Barkhane ont atterri à Boulikessi pour nous assister », a-t-on indiqué de source militaire malienne.

La force française Barkhane a mené 125 opérations en 2016 sur les cinq pays du Sahel (Mauritanie, Mali, Niger, Tchad, Burkina Faso) dans lesquels elle opère, seule ou en partenariat avec des forces locales.

Selon une source sécuritaire régionale, « l’attaque (de dimanche) a été menée par le groupe du jihadiste Ibrahim Dicko qui dirige Ansarul Islam, un mouvement terroriste ».

« Nous venons d’entrer en contact avec la hiérarchie de l’armée du Burkina. Une vingtaine de militaires maliens on pu se replier (dimanche) au Burkina Faso voisin », selon la même source militaire malienne.

Boulikessi, qui est une localité frontalière malienne des provinces du Soum et de l’Oudalan au Burkina Faso, a été prise pour cible dimanche par des assaillants non identifiés, selon un habitant et un officier malien.

« Le village de Boulikessi, au Mali, où est basé un détachement de l’armée malienne, a été attaqué ce matin (dimanche) aux environs de 05H00 du matin par des éléments terroristes, » a confié un habitant de Douentza, chef-lieu de cercle du village.

Les attaques jihadistes ont augmenté dans le centre du Mali alors que par le passé elles étaient concentrées dans le nord du pays. En 2012, le nord du Mali était tombé sous le contrôle de rebelles touaregs et de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda.

Les groupes jihadistes qui avaient pris le contrôle du nord du Mali en ont été en grande partie chassés à la suite du lancement en 2013, à l’initiative de la France, d’une intervention militaire internationale, qui se poursuit actuellement. Lire la suite

Auteur: afp Webnews

 

Laisser un commentaire