Maagal 2017: La compagnie Dakar Dem Dikk victime de son succès sur les longues distances

Maagal 2017: La compagnie Dakar Demba Dikk

La compagnie nationale de transport du Sénégal est victime de son succès. Considérés comme le moyen le plus sécurisé et le plus confortable pour les longues destinations, les bus de Dakar Dem Dikk qui ont démarré leur première rotation en direction du grand Maagal de Touba ont été pris d’assaut. Des dizaines de pèlerins ont assailli le dépôt de Liberté 5 pour obtenir une place. Reportage…

La destination n’est pas nouvelle et elle est, pourtant, bien fournie en voitures de tous genres. Mais, en ce Maagal 2017, la compagnie Dakar Dem Dikk est le leader incontesté sur la route de Touba. De quel que coins où ils habitent, dans la région de Dakar, les candidats au pèlerinage de Touba n’ont qu’un objectif en tête: voyager à bord de Sénégal Dem Dikk, la branche longue distance de la compagnie nationale que dirige Me Moussa Diop depuis 3 ans.

Et pour cela, ils sont nombreux à s’être présentés ce matin au terminus de Liberté 5 dans l’espoir d’emprunter un de ses bus ultra modernes qui n’ont rien à envier à ceux des pays occidentaux. Et voyager à des heures fixes, dans des bus climatisés.

Comme les passagers, le personnel de la compagnie nationale s’est ruée sur le lieu du rendez-vous pour superviser et prêter main forte aux employés. Mamadou Silèye Hanne, le directeur de la communication comme toute son équipe sont sur le pied de guerre.

En tant que société nationale, nous ne pouvons pas rater ce rendez-vous unique. Pour cela, nous avons procédé en 3 phases: il y’a les bus traditionnellement dédiés à Sénégal Dem Dikk pour rallier Touba, il y’a des bus loués à des Dahiras. Et pour cette année, nous avons mis en place des bus, dans différents quartiers de Dakar. Et pour cela, avec 3000 F.CFA seulement, les gens peuvent voyager en tout confort.” Le confort, la sécurité et la stricte ponctualité, ce sont-là quelques qualités rares qui font le charme de ces bus Sénégal Dem Dikk.

Une offre jamais vue sur le marché national. Un argument de vente assuré dans ce pays où on retrouve plein de cercueils roulants dans les rues de la capitale sénégalaise comme sur les routes nationales. Alors, sans la moindre opération de communication et en l’absence de tout effort marketing, les populations ont adopté le projet et viennent en masse. Les passagers ont été si nombreuses, ce matin, comme pendant les jours ordinaires que les concepteurs de ce projet révolutionnaire sont dépassés.

Sur les lignes Dakar-Ziguinchor par exemple, “il faut, maintenant, réserver 48 heures avant pour espérer avoir une place à bord de nos bus. Et cela malgré les désidérata que nous fait subir le Bac de Farafeny, en Gambie“, reconnait le directeur de la communication, un brin satisfait des résultats de ce projet qui, au début, faisait rire sous cape les pourfendeurs de l’aventure Sénégal Dem Dikk.

 

PARTAGER
Article précédent24 morts entre Kébémer et Touba : Retour sur les lieux du drame
Article suivantAccident Sagatta: Touba Thiam, destin brisé d’un père de famille exemplaire
Journaliste d’investigation, Babacar Touré est le Directeur de Publication de www.kewoulo.info. Il a dirigé la publication de www.senenews.com et a été, tour à tour, directeur de publication de L’indépendant-hebdo, un journal d’investigation sénégalais. Diplômé en Sciences politiques à l’Université de Paris 8, Saint-Denis (France), ancien Reporter à la rédaction du Témoin puis à L’Obs, à Dakar, Correspondant à Paris de Sen-Tv et La Tribune, il a collaboré avec Le Courrier de Mantes -Les Yvelynes-, Le Républicain, -Essonne- en région parisienne. Livres Publiés: -«Cote d’Ivoire, violences d’une transition manquée» (L’Harmattan 2007), -« Le triomphe de l’imposture, Enquête sur l’énergie au Sénégal» (Paris Edilivres 2009)

Laisser un commentaire