Label Radio TV au Gabon : Mactar Sylla implante un groupe multidimensionnel pour l’émergence de l’Afrique

Label Radio TV au Gabon : Makhatr Sylla implante un

Le lancement est prévu ce 14 Août au Gabon. Il s’agit d’un label Radio Tv panafricain et international. Ce sera sous la présidence de Ali Bongo, président de la République Gabonaise.

L’ancien directeur de la télévision nationale sénégalaise a fini de fructifier ses 35 années d’expériences en concrétisant son projet télé. Mactar Sylla va lancer son label au Gabon ce 14 Août. « Le projet entend se positionner comme une vitrine de l’Afrique Emergente avec un ancrage au cœur du continent et une ouverture aux diverses aires géographiques et culturelles, notamment en direction de la Diaspora», a-t-on mentionné dans un communiqué parvenu à notre rédaction.

Dans le communiqué, le Sénégalais ancien directeur de TV5 Afrique a expliqué que son objectif qui est « un pari d’excellence panafricaine sera tenu lorsque tous ceux qui peuvent et doivent accompagner le projet et s’en approprier joueront pleinement leur rôle. » Ainsi, l’équipe qui sera mise en place autour d’Ousmane Cissé jouera sa partition.

Poursuivant, Mactar Sylla a déclaré avoir « foi que de la même manière que des champions africains s’affirment de la plus en plus dans tous les domaines, ce projet né et enraciné au Gabon et ouvert à d’autres aires continentales, saura trouver sa bonne place en Afrique et dans le monde».

La cérémonie de démarrages des programmes de la télé sera présidée par Ali Bongo Ondimba, le président de la République gabonaise. La montée sur satellite (SES      5      et     ASTRA 2F) est effective depuis le 1er Août 2017.

1 COMMENTAIRE

  1. Trop tôt ou trop Tard…
    Mactar Sylla vient (enfin) de lancer sa chaine à lui à Libreville au Gabon.
    Intitulée « Label Radio Tv », ce complexe arrive comme le couronnement d’une trentaine d’années de carrière dans le secteur des médias francophones.
    On est tout de même étonné que le groupe se positionne dans le créneau aujourd’hui saturé de la « télévision à vocation africaine » Les Africable, Vox Africa, Africa 24, Business Africa, Africanews, CNBC Africa, les Canal2International, les K7, TFM, sont sur le même terrain.Il y a comme un embouteillage qui va aller s’agrandissant car toute chaine fut-elle « locale » peut accéder au « global » via le cable, le net, le sat.
    Sylla le sait. A moins que sa trajectoire professionnelle à travers le continent, le nez inconditionnellement fixé sur son nombril ne lui ait pas permis de saisir ce changement.Trente ans c’est long à se jurer, le verbe haut et l’accent péremptoire, d’avoir un jour sa propre chaine.Et l’on verra ce que l’on verra.
    Et quand ce jour arrive, les chaines ne sont plus à la mode, ce sont désormais les « maillons » comme Netflix qui tiennent le haut du pavé.
    Trop tard, Mr Mactar ?…

Laisser un commentaire